Et si être

Et si être rock en 2009, c’était savoir choisir le bon Dj ? Celui qui, entre deux maxis 100% clubbing, était capable de pondre une perle noire avec GPS intégré, programmé pour filer droit à l’âme ? Un truc à faire tomber les masques, à fabriquer des grimaces, de l’electro taillé à l’os, genre plus dark tu te retrouves avec ta mixette sur les bords du Styx ?

Il semblerait que Danton Eeprom soit de cette trempe-là, osant envoyer une armée de vampires au milieu des zombies à paillettes qui ondulent sur la piste de danse. Un Dj miroir flirtant avec la musique du diable, soudain passée au format numérique ? C’est maintenant et tout de suite. Comment ça s’appelle ? La mort au large. Etre rock. En 2009. Vous n’allez bientôt plus rigoler du tout.

Dans le club

Champagne trop chaud ; bouffées de chaleur ET sueurs froides. Des vampires partout, moi chair fraîche, eux affamés ; évidemment. La mort au large. La drogue c’est mal, la drogue c’est souffrance, oui mais la drogue c’est chouette. Palpitant, palpitant, palpitant : cœur à toute allure ; sourire qui se fane, grimace dans la glace, je la devine, rien que d’y penser j’ai encore plus peur. Vite, lunettes de soleil. Encore plus noir, encore plus de brouillard. Où seules brillent les canines.

Piste de danse ; sueur, transe, corps paillettes cheveux manga, mains mains mains en l’air, autour du cou, cous qui ondulent, nuques blanches où coulent des filets de sueur, jusqu’à l’échine. Viande, corps. LE beat. Il est là. Il est toujours là. Une sirène kétamine autour du cou en guise de boa. La mort au large. Mais comment s’appelle-il déjà, le DJ ? Danton Eeprom me souffle le vampire de gauche, dans un sourire canine.

Enceintes ; partout tout autour de nous. Dedans, le gouffre. Epais et sans fond. Arrive un silence où un clavier comme joué par un enfant visite les touches, et encore et encore et encore ; vite vite un beat, revenir au bord ; car au loin là-bas, La mort au large. Oui ? Non ? Oui. Enfin. Soulagement. Souffle qui refonctionne. Pour un instant. Car déjà, tout redevient froid.

Intermède respiratoire. Où le héros envisage encore de pouvoir s’en sortir et refuse de voir la réalité en face en se rappelant son début de soirée.

« Mais si je t’asssurrrree, ce club est cooool… Allez Vernon, fais pas ta tête de con, l’electro, c’est inoffensif. On va pas te manger… ». Bon c’est vrai, après 23h, les concerts de rock, c’est fini… mais moi l’electro club, quand même, c’est pas trop ma tasse de thé, les gars. Et puis on m’a prêté 30 jours de nuit en DVD,  mes mocassins vernis ne sont pas cirés, où est-ce qu’on va manger avant ? Ma carte bleue est en panne, j’ai des mails en retard, du sommeil en retard, des papiers en retard, vous êtes sûrs que…

Dans le club

Un œil à la porte d’entrée ; si loin. Pas d’échappatoire possible ; évidemment.  Autant rester. Rester avec ces deux notes de basse synthétique ; alternance rock basique enregistrée depuis un enfer définitivement passé au numérique. Rester avec cette caisse claire et ce faux charley VRAIMENT à contre-temps. Rester là à se faire fouiller l’âme, à se faire dépouiller. Commander une autre coupe de champagne. Divaguer : « l’electro c’est rock », marmonner ça du bout des dents, là, posées sur le rebord du verre. Jeter un œil à la sortie, encore une fois et baisser les yeux ; mes mocassins vernis ne peuvent rien pour moi. La mort au large.

Epilogue 

Danton Eeprom ne sortira pas son album chez In Finé, comme prévu initialement. Mais il le sortira. La mort au large ne sera pas dessus et ça vaut mieux, le champagne tiède et les bords du Styx ne sont pas de bonne compagnie. Danton Eeprom vient du rock et joue avec des machines. Danton Eeprom est une étoile noire exilée à London qui joue à vous faire peur. Danton Eeprom n’est pas un vampire, il vous tend juste le miroir. Et il y a encore des traces dessus. Je vous écris tout ça depuis le club d’où je n’ose plus sortir car j’ai PEUR.

Danton Eeprom / / La mort au large / Legacy (Fondation records ltd)

http://wwww.myspace.com /dantonrocks

 

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.