Confrérie de parisiens exilés sur la côte normande, les Paalma viennent de sortir leur premier EP, « Paalma Welcomes You », un concentré de pop psychédélique qui donne envie de prendre des vacances pour l’éternité.

C’est pop, c’est doux, c’est du Tame Impala à la sauce française avec ses guitares réverbérées, ses solos ensoleillés et ses avalanches de synthétiseurs qui planent à très haute altitude au niveau des Airbus et autre Boeing 747 (pas ceux qui s’écrasent). Furtivement attirés par un psychédélisme plus rock, ils tentent une incursion à la Black Angels sur la chanson Las Paalmas; une synthèse assez cool de rock et de pop sous UV.

Pas du tout fans de textes romantiques à deux balles façon Vianney ou de chansons engagées qui donnent la nausée, les Paalma parlent des vraies choses importantes dans la vie, c’est à dire : les vacances, le soleil et le bleu du ciel. Mieux, ils nous pondent de la musique sans aucune parole avec Ping-Pong et Nag Champa, deux instrumentaux rêveurs qui nous rappellent que la musique se suffit très bien à elle-même.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.