Souvent relégués au fond de top 10 d’artistes à suivre parrainés par des marques de jeans mal coupés, ils luttent contre 60 ans d’histoire pour se faire une place dans le cœur d’auditeurs qui croient avoir tout entendu. Eux, ce sont les musiciens du « monde d’après ». Aujourd’hui, des Franciliens biberonnés au rock allemand avec un nouvel EP plus inspirant que toutes les morning routine d’influenceuses.

Un jour, quelqu’un a dit que « le 21ième siècle serait krautrock ou ne serait pas ». C’était peut-être Malraux repensant au bruit des bombes pendant la seconde guerre mondiale ; peut-être Bowie à Berlin en 1977 après avoir découvert Harmonia grâce à Brian Eno, à moins que ce ne soit Angela Merkel découvrant le nom de Kraftwerk à l’annonce de la mort de Florian Schneider.
Le fait est qu’à chaque fois ou presque qu’il est ici question d’un groupe à écouter, le mot « krautrock » revient invariablement sur la table, comme si le terme suffisait à faire le tri entre les ombres et les lumières. Il se peut évidemment que certains des auteurs de Gonzaï soit d’anciens nazis reconvertis en chroniqueurs musicaux aux bras un peu trop levé ; mais il se peut aussi que la « nouvelle vieille génération » avec laquelle nous avons grandi aient été marqué par les mêmes groupes que nous, à commencer par Turzi et Camera, deux étrangetés musicales avec lesquelles Ballasts a joué avant l’enregistrement de son nouvel EP « Ballasts», où l’on entend tellement de batteries POUM TCHAK et de guitares en ZIGWIGWI qu’on se sent davantage à Baden Baden avec le Général qu’à Vichy avec tous les collabos du rock.

L’EP de cinq titres se suffit à lui-même ; c’est à la fois assez long et court pour se faire une idée assez précise de ces tanks écrasant des salles de concerts vides dans Téléphone et Pink Floyd à l’intérieur (étrangement le côté guitar hero de certains morceaux fait penser à tous ces gonzes). Ces gens là, quoi qu’il en soit, sont des professionnels. Peut-être privilégier les pistes instrumentales pour la suite, histoire que le crime soit vraiment parfait.

https://humanteorema.bandcamp.com/album/ballasts

4 commentaires

  1. no battles! just crack shawn Lee & Tolouse low tax new ones, & evite les gauffres par ces chaudes chaleurs chaleureuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares