Après avoir sorti une poignée d’EPs garage pop dont un chez Howlin’ Banana, Brace! Brace! vient de sortir un premier disque absolument parfait toujours chez HB, ce fameux premier disque où l’on donne tout ce qu’on a dans le bide, quitte à peut-être hypothéquer la suite. 

Ce disque, c’est l’histoire d’un mariage assez improbable et plutôt très réussi entre Mac DeMarco et les enfants de la touche française Phoenix et Air, le tout servi sur un beau plateau doré où l’on trouverait aussi The Strokes et Ratatat sapés comme jamais pour cette noce pop, il faut l’avouer, assez passionnante.

Certains passages de Tease font grave penser à du Mild High Club pour ce côté énorme détente qu’on entend sur la chanson Windowpane des branleurs US. Ici on se détend en faisant l’amour au micro et en écoutant à balle de bonne vieille French Touch avec des mélodies pop bien chiadées qui se fondent élégamment au milieu de bons petits coups de pied au cul rock’n’roll piqués à Julian Casablancas; notamment sur la très bien nommée Club Dorothée, sur Casual Fanciness et aussi sur On The Sidelines. Vous l’avez compris, on se baigne sans retenue dans la nostalgie des années 90/début 2000, un pays d’une douceur extrême qui nous fait penser aux regrettés et pour le coup très nostalgiques Alba Lua. Un peu aussi aux Spyrals, auteurs d’un disque génial et puis basta, et qui vient justement hanter le riff de Whales. Bref, tout un tas de groupes qui trichent un peu en ne prenant pas le risque de se planter sur le deuxième album.

Tels de fiers héritiers de la pop nineties, ce jeune gang de Lyonnais alterne à l’envie vitesse rock et lenteur trippée. Une chose est sûre, les BB ont pris la décision de parcourir des territoires plutôt chelous et ils ont l’air de grave kiffer ça, des territoires pop avant-gardistes où l’on croise souvent le fantôme du génialement torturé Deerhunter mais aussi Mozart, si si, dans la montée finale de la dernière chanson Ominus Man, véritable requiem pop bouillant d’intensité romantique et de vertige existentiel.

C’est quasi parfait – à part la voix un poil trop pop parfois, un peu trop inspirée par La Femme. Tenteront-ils le passage périlleux au second disque après un premier disque aussi génial ? Telle est la question..

Brace! Brace! // Brace! Brace! // Howlin’ Banana Rds
https://www.facebook.com/bracebracemusic/

11 commentaires

  1. Mac DeMarco / Phoenix / Air / Mild High Club / Alba Lua / Spyrals / Deerhunter / Mozart…. Rien que ça ?
    Dans un article de 20 lignes. Tu t’es vraiment pas cassé le cul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.