Complètement timbré, anachronique, limite free jazz, kingcrimsonien… les adjectifs ne manquent pas pour qualifier « Cavalcade », nouvel album des Anglais de black midi, visiblement remontés comme une pendule qui donnerait l’heure à l’envers.

Appelons ça le syndrome Black Lips : il arrive toujours un moment dans la vie d’un fan de rock où ce dernier parvient à deviner à l’avance la mesure qui suit, puis la suivante, jusqu’au titre d’un morceau qu’on n’a pas encore écouté. Le premier réflexe qui vienne alors, c’est de sortir sa carte d’identité pour vérifier l’âge inscrit dessus, en se demandant si l’on n’est pas devenu un peu trop vieux pour toutes conneries. Certains, dès lors, ressortent un best-of d’Eagles, puis se suicident à l’entame du solo de Hotel California.

Les autres, ceux qui nous lisent encore, feraient mieux d’écouter le premier titre extrait de l’album « Cavalcade » du groupe black midi (sans majuscules, et pourtant…). En cinq minutes, c’est un canon à neutrons sur toutes les idées préconçues : John L déboite tellement qu’on a parfois l’impression, même après plusieurs écoutes, d’avoir été propulsé dans une machine à laver infernale dont on ressort doublement lessivé. Les riffs de Robert Fripp, actuellement confinés dans d’hilarantes sessions à domicile à regarder ici, sont bien présentes. Et rien de ce qui dévale de mesure en mesure n’est imaginable à l’avance; c’est d’ailleurs sur ce principe qu’on devrait noter tous les nouveaux albums de rock, même si dans le cas présent, c’est un peu plus que ça.

En agrégeant tous les sous-genres, du noise au metal en passant même par les violons triturés de Mahavishnu Orchestra, black midi s’ouvre un aller simple vers l’espace, et les étiquettes ont été arrachées au décollage. A votre daron abonné à Rock & Folk depuis aout 1977 comme à vous-même, offrez-vous donc ce luxe de croire que tout n’est pas fini et que des siphonnés de la trempe de black midi sont encore prêts à faire pousser des notes là où vous pensiez que tout avait brûlé.

On rajoutera au passage que le groupe s’est recentré depuis le premier album autour du guitariste Geordie Greep, depuis le départ de Matt Kwasniewski-Kelvin soigne ses petits pépins de santé mentale. Pas sûr que la folie de ce deuxième album l’aide à retrouver la sortie de l’hôpital psychiatrique. Pour tous ceux fatigués par ce supplément de normalité qui inonde quotidiennement les ondes, en revanche, « Cavalcade » ressemble pile poil à une véritable aubaine. Après l’annonce du premier album de CLAMM, 2021, finalement une année pas si pire que ça pour le rock.

Black Midi // Cavalcade // Sortie chez Rough Trade le 28 mai.
https://bmblackmidi.com/

black midi Announce New Album Cavalcade, Share Video for New Song: Watch |  Pitchfork

  • 111
    Partages

16 commentaires

  1. leur live livré dans un facsimilé boite pizzza tres zapatesque & un brin chiant… le sgouts et les couleurs!

  2. l’heure a l’envers chez c charlie Chaplin ou world’s end feu boutik de m mc laren v Westwood fin kings rd.

  3. gonzaï qui decouvre ???? stop!!!! vos potos de rue st sabin 11° vont vous copier et commander a la va vite….

  4. Black Midi je prend
    Quand aux commentaires c’est toujours l’école du rire promotion crotte de nez à ce que je vois ….
    Continuez vous êtes formidables

        1. t gouts de utuber sont médiocres et en dessas utilise synthil sous les bras et bicycle toi les boyaux…..

          1. 85 vues pour ton article de booze , vous servez à rien bordel,même à Babylone,même sous votre Patator de luxe,quand les Von Pariahs remplissent les salles de boozeux.

  5. si t ‘invisible’ une minoritée reste en une. Si t un minet, alors boit ton lait tiede du soir

      1. Je sers à te faire peur chaque fois que tu ecriras de la merde, ahahahahahah
        Petite pedale de menteur de comploteur de mes couilles,c’est fini le temps où vous manipuliez les consciences,ahahahahah

    1. Le jour où j’aurais fait condamner ma psy et mes parents qui ecoutent trop patrick liste noire, promis je reprends mon ancien boulot,controle.non. destructif, tout le contraire de votre petit complot de mes deux.
      +comptez sur moi pour evangeliser à ma façon, c’est à dire sans bobards brodés bouffis bancales..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.