Gilbert Cohen nique la French Touch, Gilbert Cohen produit les albums de Joakim et Zombie Zombie, Gilbert Cohen à la plage, Gilbert Cohen part en retraite à Amsterdam… si vous avez aimé les épisodes précédents de la série nommée Versatile, il y a de fortes chances pour vous aimiez son premier album solo sur le label du même nom. Ca s’appelle « On danse comme des fous » et c’est le plus beau des pieds de nez aux tests PCR.

On peut faire beaucoup de reproches à Gilbert Cohen (en fait, pas tant que ça) mais il y en a au moins un qu’on ne pourra jamais lui coller sur le dos : d’une discrétion à toute épreuve tant que les platines sont éteintes, il suit depuis plus de vingt ans la même trajectoire, entre grande classe, modestie et constance. Pourtant, on trouve des traces de Gilb’R dans tous les disques publiés sur son label crée en 1996 (eh ouais, ça ne rajeunit personne). De Zombie Zombie à Aladdin (le projet éphémère et donc génial avec Nicolas Ker) en passant par I-Cube, le dernier album (sublime) d’Emmanuelle Parrenin et Tolouse Low Trax ou encore celui composé avec Ariel Kalma en 2020, il est à la fois partout et nulle part, ce qui lui permet de passer entre toutes les mailles du filet qu’on appelle poliment la vieillesse.

Rien de tout ça sur « On danse comme des fous », premier album solo au look d’album médiéval spécialisé dans la chanson de geste, et où le proto-Hollandais (il y est installé depuis 5 ans) évite tous les écueils de la musique électronique jeuniste. Existe le tatapoum, bye bye tous les effets; ce n’est pas vraiment un album de bamboche raccord avec l’esprit de la fête selon Jean Castex; plutôt une émulation post-moderne de la musique expérimentale dansante piochant dans toutes les années les plus étranges depuis 1971 pour aboutir à un Ovni sans âge. A noter les contributions de I-Cube et Cosmic Neman (Zombie Zombie), sur ce qui pourrait bien être l’un des disques de l’été pour peu que vous ambitionnez de ne pas prendre de vacances.

Encore un peu de patience, il faudra attendre le 7 juin pour mettre la main sur ce vrai bel objet qui devrait garantir des spasmes parfaits aux attroupements de moins de six personnes dans les sphères de divertissement.

Pour précommander, c’est par là

  •  
    327
    Partages
  • 327
  •  
  •  

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.