Certains y verront un énième article sur le label Born Bad (qui hélas ne nous verse aucun dividende sur ses ventes d’albums), d’autres se régaleront que le gamin turbulent derrière déjà pas mal de projets tordus (La Secte du Futur, Bryan’s Magic Tears) ait droit à une interview pour son projet solo, Pleasure Principle. Portrait d’un branleur qui bosse, en fait, beaucoup.

Le disque vient de sortir, on vous en parle dans les grandes largeurs ici. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que là où il y a du Pleasure Principle, il y a du plaisir.

Pleasure Principle sillonnera la France pour répandre sa branlitude tout l’hiver.

17 janvier release Party à La Station Gare des Mines
6 février – Nantes – La lune froide
14 février – Reignier-Esery – le poulpe
15 février – Düdingen – Bad Bonn
4 mars – Route du rock

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares