Ça ressemble à quoi le shoegaze en France, plus de 30 ans après sa naissance en Grande-Bretagne ? Pour répondre à la question, on a demandé à trois groupes – Tapeworms, Bryan’s Magic Tears et Territory – de nous parler de leur relation à ce genre, de cette histoire d’amour qui a début adolescent et qui, malgré les années qui passent, colle toujours aux baskets comme un vieux chewing-gum. Une vidéo à regarder sans mettre la tête vers les pieds.

23 commentaires

  1. Tapeworms, Bryan’s Magic Tears et Territory bien rincé les mecs comme leur musique : DES MEGAS SUCEURS DE ROUES ,je sauve que la fille qui a l’air un peu plus censé , le mec de Tapeworms c’est le fils caché de bez des happy monday lol

    1. L’album de Tapeworms est vraiment bon et mérite une écoute, voire plus.
      Comme c’est dit dans la vidéo, ils en peuvent nier une certaine influence (voire une influence certaine sur certains morceaux) de My Bloody Valentine.
      Par contre, dire que les cocteau Twins sonnent un peu daté …

  2. “30 ans après, que reste-t-il du shoegaze ?” “des bons souvenirs”, ben voila tout à fait d’accord, il reste des bons souvenirs.
    En 30 ans on a tous vieilli, c’est à dire écouter d’autre trucs, lu des tas de bouquins et vécus des choses plus importante que l’écoute d’un disque. On a muri. La musique qui nous faisait vibrer est loin derrière nous, et son cocon, l’époque, les 90’s, l’adolescence, l’est aussi. Les vestiges de ce moment sont pathétiques (Despentes, Houellebecqu, les Inrocks etc etc). C’est pas forcement grave, ni triste.
    Mais a quoi sert d’etre nostalgique? Il a tant de trucs excitant à écouter, tant de sons déments… Rien a foutre du rétroviseur. Les 90’s c’était bien ok mais ceux qui sont resté bloqués dedans me file la nausée.

  3. etienne greib ,christophe basterra et joseph ghosn et consorts sont des mecs ultras nostalgiques des 90s ,moi pas je trouve qu’actuellement il se passe de belle chose encore musicalement mais pas du tout du coté du rock indé ,les groupe indés des années 2010 sont pour moi ultra rincé ,et ne tiennent pas du tous la comparaison avec leur ainés des 80 et 90’s

    1. Mais oui allez ferme la ou cite nous 10 groupes indés des 80s et 90s qui tiennent la route, si je suis convaincu je veux bien la fermer à tout jamais sur ce site, ce qui arrangera du monde.

  4. Toute cette génération de musicien frenchy produis une musique ultra référencé mais se montre bien incapable d’avoir un style personnel ,c’est à l’image de cette génération instagram ,il produise de l’oublie et rien de tangible ni de mémorable : c’est le néant ,le vide sidéral, ils n’ont rien à nous dire d’important ,cette génération est conformiste ,cet extrait de texte de Manset illustre à merveille mon propos.
    “Je n’ai rien à raconter
    Je suis l’arroseur arrosé
    Le cordonnier le plus mal chaussé
    Le chien auquel on passe un collier.
    Je n’ai rien à raconter
    J’ai rien voulu, rien demandé
    Je ne suis pas, je n’ai pas été
    Ni l’inventeur, ni l’inventé”
    Rien à raconter – Gérard Manset (1976)

    1. la petite pute du commentaire du 5 NOVEMBRE 2020 À 19 H 34 MIN n’a visiblement toujours pas compris le message , il va vraiment falloir que je fasse bouffé tes couilles et te décroché la mâchoire pour que tu arrete de te foutre de ma gueule ,les Untermensch de ta sous espèce je leur casse les pattes arrières avant de les achevés

      1. Comment veut tu que je bouffe mes couilles si tu me décroche la mâchoire gros bêta ?
        En plus les mecs dans le shoegaze ça ne se bat pas, ça suce des bites alpha comme moi

  5. nous les white Panthers, dans la vrai vie des nos HLM on fout sur la gueule sur RDV dans le pré, tout vos pseudos de chez mamman, d qu’une mouche vous frôlent vous devenez folles, remettez vos couches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares