Tous les jours, les experts sont confrontés à des phénomènes inexpliqués laissant espérer une intelligence extraterrestre tapie aux confins de la galaxie. Il arrive aussi, à l’inverse, que la science parvienne à identifier très précisément de fausses énigmes à deux pas de chez vous. Juste après l’affaire Roswell et la série Twin Peaks, il y a donc Pirouettes, « l’Ovni de la chanson française », qui pourrait à court terme provoquer l’apocalypse grâce à des refrains CM2 composés par un redoublant hémiplégique.

Afin d’endiguer l’épidémie, de courageux témoins nous ont envoyé les preuves flagrantes qui confirment qu’une puissance reptilienne se cache dans ces deux grands cerveaux vides. (La rédaction tient à préciser qu’aucun morceau de The Pirouettes n’a été écouté pendant l’élaboration de ce photo-reportage.)

Un cliché rare du groupe, capté à son arrivée sur terre, en train de piloter son vaisseau inter-sidérant. Les complotistes parlent d’un simple synthé CASIO bradé sur le Bon Coin, mais les vrais savent…
Vickie Chérie et Léo Bear Creek en peine séance d’humanisation artificielle grâce à un spray développé par les plus grands ingénieurs de la planète Con-Con.
Le duo avec une terrienne prise en otage au milieu, et la preuve ultime que The Pirouettes vient d’une planète pas assez éloignée : le mec a boutonné sa chemise jusqu’au dernier bouton.
Les Pierre et Marie Curie de la chanson française, satisfaits d’avoir enfin trouvé la formule mathématique permettant d’éradiquer les terriens en moins de 3 minutes (nom de code du projet Manhattan des musiciens : L’Escalier)
La preuve par l’image que The Pirouettes est en réalité une méta-structure organique se reproduisant, comme les organismes primitifs, par divisions cellulaires.
The Pirouettes tentant de construire un vaisseau spatial pour rentrer chez lui. En vain : le “groupe” sillonnera la France tout l’été pour vous faire crever lentement grâce à des chansons-suicide aussi entêtantes que l’attente téléphonique de Pole Emploi.
Photo collector des deux stars recalées au casting de The Voice, et ici en pleine répétition d’un playback martien avant un passage chez Michel Drucker.
Un instant volé des jours heureux sur la planète Con-Con, où il pleut des confettis.
Vickie et Léo tentant de détruire les vestiges de l’Humanité à mains nues.
Oeuvre extraterrestre communément appelée “Carrément Carrément”, et dont l’écoute prolongée endommage irrémédiablement le cerveau par destruction lente des terminaisons nerveuses. Signes distinctifs permettant de reconnaître les fans contaminés : ils aiment aussi Cléa Vincent, lisent le Hors Série “spécial sexe” des Inrocks, ont 30 ans et font partie de la génération des “Millenials” qui ne veut pas vieillir mais qui, en fait, est déjà morte de l’intérieur. Un bel avenir de responsable qualité dans une PME pourrie s’offre à eux avec, à la clef, un best of karaoké du groupe à l’horizon 2020.

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares