Connect
To Top

PAN EUROPEAN
Voyage II, mort pour la France

Avec la compile Voyage 2 – Mort pour la France, Pan European Recordings pourrait bien rassembler sur une seule et même terre toute les instances psychédéliques, dans un grand concert des passions.

Vers là où pointent les monuments aux morts qui quadrillent notre territoire, quelques hommes ont pris l’habitude de se rassembler. Ensemble, ils portent encore souvent la barbe et s’amusent de ce qui excite les vivants, à quelques milliers de kilomètres plus bas. A leur table, Father Yod, Sky Saxon, Danny Taylor, Robert Calvert ou encore Klaus Dinger.
Arrivés d’autres terres et pour d’autres raisons que nos poilus, ils aiment se voir comme des guerriers, engagés volontaires en marge d’un combat qui ne les a finalement pas menés beaucoup plus loin que la confidentialité des blogspots. En lisant l’interview des Wooden Shjips qui déclaraient que « tout est psychédélique », ils ont éclaté de rire, par pure prétention. Puis ils ont aperçu Arthur Peschaud et sa compilation, en ont fait l’un des leurs, comme tous ses amis. Ce jour-là, chacun est reparti de son côté, en silence.

« Mort pour la France », c’est déjà de cette manière que devait se sous-titrer la première compilation du label parisien Pan European Recordings. Au premier arrêt, Voyage s’était en fait retrouvé à parader aux côtés d’une simple référence, témoin des espoirs à venir : PAN 001.  Nous étions en 2007, un « V » sur la jaquette et des noms au dos dont on a entendu parler depuis, au moins entre nous : Koudlam, Chicros, Kill For Total Peace, Service, Turzi, Etienne Jaumet ou Mogadishow. Quatre ans plus tard, Voyage 2 (PAN 009) porte clairement les couleurs de notre pays et plusieurs titres les élève un peu plus haut, un peu plus loin.

Trop longtemps, nous avons pensé qu’il fallait être étranger pour être psyché, qu’il fallait forcément enfiler les ponchos pour arroser ses ballades de tequila et transformer ses instruments en cactus à la manière de Spindrift, le groupe américain, comme d’autres changent l’eau en vin. Kill For Total Peace, Sir Alice et Aqua Nebula Oscillator me prouvent le contraire. Tout comme Service, on peut connaître l’art de la boucle en mocassins, être space-rock et corporate.

Au moment de lire les mots de Larry Exodisc au dos de Voyage 1, on découvrait l’Allemagne des 70’s, on pensait alors qu’être né allemand après la Seconde Guerre,  être vieux, était quand même un sacré plus sur le CV pour jouer électronique et planant. Turzi, Jaumet ou le nouveau (et génial) Voyageur Jonathan Fitoussi me prouvent le contraire, comme ils le font depuis un moment maintenant. Et à bien des égards, la compilation prend réellement son envol à l’arrivée de ces derniers. Très prog’, Renaissance de Turzi Electronic Experience étend sa vision jusqu’à coller les paroles de John Cage à l’intérieur, le sommet de ce Voyage.

Plus homogène que la compilation précédente, Voyage 2  « Mort pour la France » arrive au bon moment pour enfoncer le clou d’une musique en marge mais accessible au pays du camembert, après avoir su digérer Space Art, Ribeiro & Alpes, Jarre ou  Richard Pinhas. Peut-être même tout ça d’un coup, grâce à Pan European Recordings aussi. Et si nos sages ont tranché par le silence le cas de ce label, c’est que pour la première fois en écoutant un disque ils ont eu le sentiment d’avoir appartenu au même club.

Pan European // Compilation Voyage II : Mort pour la France French Underground Voodoo Music // Pan European


MY GIRLFRIEND IS BETTER THAN YOURS – « Toro » (clip)

2 Comments

  1. Pingback: PAN EUROPEAN ::: 2007-2011: voyage en solitaire | Gonzai

  2. Grandvizir

    4 février 2011 at 12 h 13 min

    Lien pour le téléchargement de la compilation Voyage 2 sur Itunes :

    http://itunes.apple.com/fr/album/voyage-ii-mort-pour-la-france/id414641104?affId=1596867

Laisser un commentaire

A lire aussi