Connect
To Top

GONZAÏ RADIO 13
High Energy (part 1)

Après étude de cas soigneusement triés sur le volet – d’éminents spécialistes en conviendront – il existe au moins deux façons de se lever le matin. Dans un premier cas le sujet est en proie à un positivisme débordant d’énergie, capable à lui seul de saouler toute une assistance prompte à l’étrangler sur le champ, avant de tremper la proverbiale tartine beurrée dans quelque liquide brûlant. On en connaît d’autres qui, eux, après un sommeil agité à travers une nuit non réparatrice et en proie aux rêves les plus délirants, se jettent immédiatement, dès le premier pied posé à terre, sur un ampli, des vinyls, Cds ou ce qu’on voudra, afin de réduire au silence ces strates de voix parasitaires montant en crescendo qui peuvent conduire à une rapide défenestration, au meurtre ou à un abonnement à Armes de Chasse.

Après étude de cas soigneusement triés sur le volet – d'éminents spécialistes en conviendront – il existe au moins deux façons de se lever le matin. Dans un premier cas le sujet est en proie à un positivisme débordant d'énergie, capable à lui seul de saouler toute une assistance prompte à l'étrangler sur le champ, avant de tremper la proverbiale tartine beurrée dans quelque liquide brûlant. On en connaît d'autres qui, eux, après un sommeil agité à travers une nuit non réparatrice et en proie aux rêves les plus délirants, se jettent immédiatement, dès le premier pied posé à terre, sur un ampli, des vinyls, Cds ou ce qu'on voudra, afin de réduire au silence ces strates de voix parasitaires montant en crescendo qui peuvent conduire à une rapide défenestration, au meurtre ou à un abonnement à Armes de Chasse.

Mais que faire quand on est au rez-de-chaussée, armé d’un simple couteau à beurre et sans ampli ? Reste la radio, libre et gratuite pour tous via internet. Radio Gonzaï décachette septembre en offrant aux plus réticents un réveil sabre au clair, pétaradant, en un mot, souverain. Une gueule de bois en chêne massif ? Paf, une compile Kent ! Un étron récalcitrant ? Zou, le Blues Explosion de Jon Spencer à la rescousse ! Les nains qui refusent de se plier au bagne de la rentrée ? Bon, à chacun ses problèmes, le mieux étant d’écouter ça comme il se doit : très fort et au casque. Ready ? Steady ? Go !

La semaine commence ici.

Radio Gonzaï 13 : High Energy (part 1) by Gonzai

5 Comments

  1. LE_POULPE

    5 septembre 2011 at 17 h 49 min

    L’esprit des DUCKS DELUXE prend tout son sens …
    http://www.youtube.com/watch?v=743Cc8cUobQ

    La bonne pêche, la banane, mon titre préféré de l’album « Call my name » énorme … A prendre du bon côté sans mauvais esprit.

    Cette émission, votre émission est géniale, merci les gars !

  2. Charles M.

    5 septembre 2011 at 20 h 52 min

    Sister Ray. Evidement. J’ai passé Six mois de ma vie à n’écouter que cela.

  3. Charles M.

    5 septembre 2011 at 20 h 53 min

    Merci pour ce petit moment nostalgie, Johnny Jet.

  4. Syd C

    6 septembre 2011 at 5 h 46 min

    Je ne sais pas ce qui m’a pris mais le résultat est là sur la bande mp3 et soundcloud : Ringo ne joue pas sur Instant Karma. S’il y a un Beatle « en plus », c’est George à la guitare je crois. Les roulements bizarres sont signés Alan White, bon dieu.
    Heureusement que Serlach a la mémoire plus ferme que la mienne et celle de Jacques Chirac ! (J’en profite pour signaler que je ne suis pas en condition pour assister à mon procès pourtant bien mérité.)

    Monsieur pouple : merci !

  5. Sam Ramon

    6 septembre 2011 at 10 h 56 min

    Zutre. Tu vois JP, je n’ai même pas relevé (pourtant j’aurais pu).

Laisser un commentaire

A lire aussi