Ecrasé par des termes repoussoirs tels que « DJ », « producteur parisien » et surtout « techno énergique », le DJ et producteur parisien Zimmer parvient à contourner tous les clichés du genre pour livrer, avec son premier album, une techno énergique du meilleur cru.

C’est l’histoire d’un disque qui n’a pas de nom, d’un disque qui ne changera pas votre vie. En choisissant de le nommer « Zimmer », comme son nom d’artiste, le Français semble avoir fait le choix de la discrétion et de la sobriété, et c’est ainsi que son long format, agrégat de titres composés entre 2017 et 2018, sans être ni complètement original ni véritablement surprenant, parvient tout de même à accrocher l’oreille un peu plus que la concurrence.

Le disque, mastérisé par l’un des parrains de la French Touch, Alex Gopher, est une sorte de bréviaire techno permettant aux « nuls », aux novices, de lentement plonger dans une piscine qu’on pensait un peu trop froide. C’est violemment le cas sur Mayans ; tout de même plus « inspirant » (l’un des termes mascotte de 2019 à bruler d’office au lance-flamme) que tous les morceaux composés par l’insipide-quoique-pass-méchant Rone, et en même temps, chaque titre de l’album reste assez désincarné, au point que l’ensemble reste à ce bon vieux fauteuil où l’on viendra coincer ses fesses sans complexe, mais sans passion non plus.

Résultat de recherche d'images pour "zimmer 2019 pochette"C’est en cela qu’on parlera d’électronique pour les nuls, puisqu’on s’en serait voulu de ne pas parler de l’artiste signé chez Roche Musique (un label français qui lentement fait sa place dans le panorama électrique français), mais vous pourrez parfaitement vivre sans.

Pas besoin d’en raconter plus ; ce papier est assez décevant comme ça, mais beaucoup moins que ce premier album parfaitement taillé pour la lente descente des dimanches matins. Cimer Zimmer.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares