Honnêtement le garage ca n’a jamais été ma tasse de thé, ca transpire le rien et les effusions bovines gênantes en tout genre, les mecs ont souvent les cheveux longs-sales et des allures de pochtrons pas romantiques. C’est donc après avoir enfilé mes gants en latex (parce que l’on est jamais trop prudent) que j’ai écouté « Heart Healing » le dernier disque de Volage avec marqué en gros dans la bio : C’EST DU GARAGE.

En réalité, soyons tatillons, on lit dans la bio qu’ils ont enregistré dans un « garage » mais il n’est pas question du style « garage » ce qui me fait les aimer, a priori, un peu plus. J’écoute, les minutes passent et toujours aucune crise d’urticaire, on me surprend même à branler du chef (c’est un « on » générique). Surpris, et après avoir vérifié que je ne m’étais pas transformé en fan de Ty Segall (passez la main sur votre visage, si elle ne se couvre pas d’une fine pellicule de graisse vous n’êtes pas un vrai fan du Ty) je m’interroge. Peut être n’est-ce pas du garage ? Peut être la musique dépasse t’elle ces clivages stylistiques à la con? Évidemment non, on s’en serait rendu compte avant.

Pour me détendre (car la posture du doute méthodique cartésien est fatigante) j’imagine le journaliste-web-type vous vendant ce disque sans se démettre l’hémisphère droit : « Oui alors, il y a beaucoup de choses hein, une cohabitation harmonieuse et heureuse entre psychédélisme, garage, stoner, hip hop et végétalisme… » (le journaliste-web fait surtout dans le publi-rédactionnel, il s’est déjà fadé le disque faudrait être un salaud pour exiger de lui un effort de composition). Bon après faut pas charier : de la fuzz, de la réverb, du solo de garageux rageux, de la voix nasillarde, des petites rythmiques syncopées y’en a plein sur « Heart Healing », ces mecs taquinent un peu le scribouillard flemmard, on pourrait presque dire qu’ils méritent. Bon j’arrête de faire trainer ce papier en crachant mon fiel et je me lance.

Le disque est très bien.

A la question doit on s’arrêter là? Je réponds oui. Bon, je précise quand même que j’ai un gros faible pour Loner, le cinquième titre.

Allez salut, le dernier à écouter ce disque est fan de Ty Segall.

volage-heart_healing-coverhd

Volage // “Heart Healing” // Howlin’ Banana Records

http://volage.bandcamp.com/

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares