Le festival, qui associe musique indé et gastronomie, se veut aussi chaleureux et convivial qu’une bonne bouffe entre potes. Et si on allait tailler une bavette à la Douve Blanche cette année ?

Ce festival s’adresse à tous ceux qui, pour diverses raisons, préfèrent les tapas japonais aux saucisses-frites, la IPA à la Heineken et les drogues douces aux drogues dures. Un festival dans l’ère du temps, où la musique n’est pas complètement mise au premier plan sans être non plus reléguée au second, où l’atmosphère générale se veut bobo sans en faire des caisses. Entre deux concerts qui s’annoncent aussi dynamiques que bien barrés (Laake, Miel de Montagne, Faire, Howlin’ Jaws, Isaac Delusion et j’en passe), il y a la possibilité de se faire faire un « flash tattoo » et d’avaler un vrai burger saignant bien assaisonné.

Du côté des infos pratiques, ça se passe au château d’Égreville en Seine-et-Marne du 06 au 08 juillet. Comme indiqué sur leur site, vous risquez de mettre sept heures en bagnole depuis St Antonin du Var, bourgade de 800 âmes située à quelques kilomètres de Brignoles. Pour d’autres infos plus intéressantes, c’est par ici.

Le festival La Douve Blanche se déroulera du 06 au 08 Juillet. Site officiel ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.