Qu’emmènerait avec lui Elon Musk s’il se décidait enfin à prendre le volant d’une fusée intergalactique brulant toute la génération « Club Do » au décollage ? Probablement ce concept album à paraître le 19 novembre, et où l’on retrouve le leader du groupe Tara King th aux côtés de l’une des dernières légendes de la voix off française : Dominique Paturel. A eux deux, ils forment cette étonnante agence tous risques à découvrir dès maintenant avec un premier titre en exclu.

Résultat de recherche d'images pour "paturel dominique"

Au premier souffle, on la reconnaît. Cette voix rocailleuse venue du futur, celle qu’on entend tout du long sur le conte spatial de « Fantaisies stellaires », c’est celle de notre enfance. De nos enfances, plutôt, tant Paturel semble être là depuis les débuts de l’humanité télévisuelle. De Sinatra dans La femme en ciment à Leslie Nielsen dans Y’a-t-il un pilote dans l’avion, de Terence Hill dans tous ses films à Toy Story 2, de JR dans Dallas à Hannibal dans L’agence tous risques jusqu’à Maya l’abeille, Paturel a tellement bourré le tube cathodique qu’on le pensait mort. Erreur. A 87 ans, il est aujourd’hui aux commandes d’un vaisseau très spécial conçu par Ray Borneo, leader du groupe Tara King th qui fête ses 15 ans d’existence, et où il est question de science fiction, d’hommes perdus dans l’immensité de l’espace avec, pour seul guide, cette voix venant des profondeurs.

Le disque à paraître, nullement un hommage à un Bashung cosmonaute, permettra aux deux compères de se retrouver pour la deuxième fois. Borneo, depuis sa cabine, nous explique : « Nous nous sommes rencontrés en 2003, pour un conte musical : HAROLD. Je l’avais samplé sur un 45T de Disney et j’avais demandé l’autorisation d’utiliser sa voix. Un jour il m’appelle et me dit : “Moi c’est Ok, mais vous n’aurez jamais l’autorisation de Disney. Par contre, je suis partant pour enregistrer quelques chose d’inédit.” On a donc fait “Harold” ensemble, un conte musical. Quelques concerts aussi. Nous sommes devenus amis et depuis cette époque, je me suis dit qu’un jour, je referais un disque avec lui ». Signal rétabli donc.« Fantaisies stellaires » comporte 27 titres et présente des vertus hypnotiques pour celles et ceux qui sauront l’écouter au casque. A mi-chemin entre la Planète sauvage de Goraguer et l’histoire d’Ulysse 31, un concept album qui ressemble à tout sauf à un dédale et dont vous ressortirez, on l’espère, rajeunis. Atterrissage de cet Ovni prévu le 19 novembre chez Petrol Chips, label de Ray Borneo.

https://petrolchips.bandcamp.com/track/fantaisies-stellaires-lady-robot

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.