JACQUES PRÉVERT
Grasse matinée d’un chroniqueur énervé

C’est bientôt Noël et j’ai horreur qu’on m’offre de la musique en cette période où le pire dégueule des bacs des vendeurs de disque. Ce que je voudrais plutôt faire c’est profiter de cet instant pour passer mes nerfs sur tous ces mecs qui nous revendent de la merde à longueur d’années. Pour cela j’ai choisi la “Grasse Matinée” de Jacques Prévert pour m’en aller couper les deux oreilles d’un patron de Fnac. Une manière d’exorciser ma haine du système tout en rendant hommage au grand Jacques.
Lire l'Article