LAIBACH
The nazi side of the moon

En dépit de son chant teuton sur des hymnes martiaux, Laibach n’est pas un groupe nazi, mais slovène. Leurs titres sont à la fois un manifeste éthique – « Live is life », une dénonciation des limites tautologiques du langage – « Leben Heisst Leben » – et un abrégé de théologie – « God is god », explorant la face cachée de la pop. Précisément celle où se cachent les sbires de Hitler, si l’on en croit « Iron Sky », film à paraître dont ils signent la BO. Une histoire de nazis de la lune qui reviennent sur terre… Laibach aussi revient, avec un album de reprises et une tournée à venir. Introduction donc à “An introduction to Laibach…”
Lire l'Article

MAYHEM
Le black metal, l’Église et Zebda

Il y a peu de groupes de black metal de gauche. C’est une constatation qui s’impose et pose question : pourquoi toujours les nazis, alors que les communistes sont les grands gagnants ? Pourquoi toujours les Panzer, alors que les orgues soviets faisaient bien plus de bruit ? Les anarchistes espagnols violaient des nonnes, Ta Mok assassinait à tour de bras : il y avait là prétexte à de splendides pochettes. Mais voilà. Tout bascula lorsque Euronymous, guitariste de Mayhem et admirateur de Staline, fut tué par son bassiste, l’infâme adorateur de Hitler, Varg Vikernes, a.k.a. Burzum.
Lire l'Article

MALAPARTE
Gonzoïsme en Galicie

Borges disait que le propre d’un grand écrivain était d’inventer ses propres précurseurs. Ainsi Malaparte pourrait être un précurseur du gonzo journalisme conceptualisé par Hunter S. Thompson, à ceci près que les Hells Angels dont il s’occupa étaient d’une autre trempe. Si dans les deux cas on arbore fièrement la tête de mort vissée sur le képi ou le guidon, et qu’on cherche la bagarre, niveau motorisation la Wermacht écrase large nos sympathiques bikers californiens. D’un côté c’est décontracté du pelvis, les coudes au vent sur des Harley cruisant sur la côte pacifique, de l’autre on file vers l’Est glacé en Panzer Division, sanglé dans des trench en cuir collection hiver 43. Alors, c’est qui les vrais durs ?
Lire l'Article