Ni maturité, ni continuité. Narrow Terence évite surtout la perpétuité. Après un live-unplugged cordes et cierges, voici "Rumble’O’Rama", quatrième LP ambiance cuivre et plomb fondu en écoute exclusive un peu plus bas.
Après A boring day, un single taureau-furieux échappé, l’orchestre baroque brut revient avec un LP qui puise toujours ses influences dans le cirque barnum et les guitares de Tom Barman.
Le côté teigneux/besogneux est encore là dix ans après les débuts, mais les arrangements crépusculaires se font plus soie que velours, plus brillants et flatteurs. Tant mieux, on aime autant le reflet de la lune dans le caniveau que du soleil dans la tequila. Voilà 12 titres comme autant de bastos dans deux barillets, et des freaks prêts à brûler le show business avec le public enfermé dedans. Aimez maintenant, ou périssez sous les flammes et les tigres.

Narrow Terrence // Rumble’O’Rama // Sounds Like Yeah
https://www.facebook.com/narrowterencegroup/

cover NarrowTerence

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.