Mon père ne comprenait pas pourquoi à mes 15 ans je découvrais le rock'n'roll avec les Dooors, Les Rolling Stones ou encore Led Zeppelin. Avec Kitty Daisy et Lewis, la question ne se pose même pas : écouter les "anciens" pour s'en inspirer, ce n'est rien de plus que de la logique pure.

Voilà sûrement pourquoi, ces trois frères et soeurs s’inspirent de ce qui les as le plus marqué dans leur enfances de musicien londoniens. Equipés du meilleur matériel d’enregistrement des 50’s récupéré à la BBC, ils donnent au style garage un sens premier qui semble leur échapper, et explorent leur rock’n’roll avec purisme. Dans leur studio vintage, où à l’occasion se pressent des 78 tours, sont nés leur morceaux ainsi qu’un label (Evangelist Records). Affublés des dents du bonheur, rien d’autre ne leur colle aussi bien à la peau que ce style oscillant entre influences Rock’n’roll, Ska, Country, Hillbilly et  Swing Western. Style,  qui avouons le, pourrait en faire fuir plus d’un(e) tellement l’image de la country en France résonne avec thé dansant, petits fours et madison.
Détendez-vous, aucune danse de groupe en perspective. De T Rex à Alan Hawkshaw en passant par les Kinks et Johnny Cash, livraison d’une playlist made in Durham saupoudrée d’une rencontre téléphonique avec Daisy, ainée du Trio gominé, pour cette émission de rentrée de Rock à la Casbah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.