Les univers se déchirent et se complètent. Parfois les gens semblent sous-estimer le bouillon de culture qui se cache derrière le terme "rock". « Oh mais toi avec ton rock ! », diront certaines de mes connaissances très proches... Pourtant, il me semble que l'on prêche dans une église aussi grande qu'un stade de foot - peut-être un peu moins remplie ces derniers temps - où chaque statuette, bibelot et vitrail mérite une attention particulière et patiente. Mais que voulez-vous, les gens ont perdu la foi...

La diversité des univers qui se battent et s’embrassent en ces lieux est donc toujours un sujet d’étude fascinant. L’un, Hipbone Slim and The Knee Tremblers, est un groupe londonien de rockab’ rhythm’n’blues très respectueux, qui avec son nouvel album “Square Guitar” rend hommage à Bo Diddley et aux pères fondateurs. Rien de très surprenant dans Hipbone Slim, si ce n’est la qualité d’interprétation et la passion avec laquelle ce groupe réussit a ne pas être démodé par les temps électroniques qui courent. “Square Guitar” mérite la place de Production Artistique de la semaine. Une introspection dans la nouvelle signature du label rennais Beast Records. L’autre, c’est Dirty Beaches. Un one man project tout de ce qu’il y a de plus 2.0. Soutenu par Alex, 31 ans et passionné par l’art cinématographique, Dirty Beaches est expérimental, minimaliste et parfois dérangeant. Le “groupe” n’est pas né sous la tutelle d’un label indépendant spécialisé, mais a su se développer grâce au buzz Internet. Nous avons rencontré Alex de Dirty Beaches et discuté avec lui de sa vie, de sa musique.

Deux formats différents et deux projets à priori hétérogènes, mais c’est en creusant un peu dans cette émission que l’on réalisera que Hipbone et Dirty Beaches sont nés dans le même caniveau, tous deux nés d’un père – spirituel ou biologique – fan de rockabilly qui fut bouffé par le temps et l’argent. Les deux ont pris une direction opposée ; ils se rencontrent cette semaine dans Rock à la Casbah.
Rock à la Casbah – podcast

Emission 343-on the road again by casbah records presents

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.