Va rapidement falloir que la vague californienne mi-pop mi-garage dopée par une bonne dose de Beatles en sous-cutanée trouve à se renouveler. Elle devient ennuyeuse. Les groupes qui nous ont rafraichi hier commence déjà à nous lasser. Les disques passent sur nos platines et se perdent rapidement, et on est vraiment curieux de savoir comment la flopée de groupes estampillés Burger Records et autres productions françaises vont faire pour se réinventer.

Après avoir surfé avec délice cette vague sans fin, Rock à la casbah souhaite changer de tube. Le label Castle Face anticipe le changement et pousse le 2ème LP de Pow ! brûlot synthé punk dans la veine de Lost Sound (ex groupe indispensable de Jay Reatard). On se tourne vers Faris qui revisite à la sauce touarègue le blues du delta ou Elli de Mon, version italienne de Becky Lee. Et on conclut cette émission avec la scène émergente lyonnaise qui durcit le ton avec le psyché stoner de Sonder ou le Hi-Energy de Hi-Lites. Belle écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.