1978, Nouvelle-Zélande, le groupe The Clean se forme à Dunedin. 1981, Christchurch, Nouvelle-Zélande toujours, le label Flying Nun Records sort sa première galette. Il n'en faudra pas plus pour que, au loin et dans l'ombre de sa nation originelle d'Angleterre, la Nouvelle-Zélande voit naître sa propre marque de post punk : le « Dunedin Sound », passé inaperçu en Europe. Voyage spatio-temporel cette semaine dans Rock à la Casbah.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.