Etre programmateur est un sport de combat pas comme les autres. Faire lever la foule est un challenge à la hauteur de ces combattants souvent sans le sou mais débordants d'idées. Aujourd'hui, on reçoit Marion, programmatrice du Clacson à Oullins (proche de Lyon) et Morty, programmateur du Mistral Palace à Valence. Avec eux, on parle du métier et on tente d'élucider le mystère de ce fils indigne de la culture, de la salle vide et des lieux associatifs pour les jeunes. Amen....

Entre les anciens qui ne cessent de dire que le(ur) punk est mort et le rock hypermarché plébiscité par Philippe Manœuvre, défendre cette famille musicale est une bataille qui commence tôt le matin. Pire encore, comment faire vivre sa salle de concerts, si justement l’artistique ne colle à aucune de ces deux catégories empiriques ? La question mérite au moins cinq minutes d’attention, voire même une heure.
C’est pour cette raison que Rock à la casbah reçoit cette semaine Marion et Morty, respectivement programmateurs du Clacson (Lyon) et du Mistral Palace (Valence). Programmer et faire vivre sa salle de concerts, quelle belle aventure. Un lieu de musique et d’échanges, avec son identité forte, ses attraits obscurs, ses stocks boissons qu’on rêve de voir s’écouler dans la soirée, son public qu’on veut fidéliser, une belle histoire certes, mais aussi périlleuse. En témoigne donc cette émission, dédiée à ces salles qui tiennent leurs engagements.

Rock à la casbah – free podcast

  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.