Aux grandes aspirations les plus grandes chutes. Il est de ces courants artistiques où l'homme essaye de s'extraire de sa condition pour s'approcher du divin. Dans cette même démarche, le rock progressif, psychédélique ou encore expérimental tente d'embarquer son public dans les sphères interdites de notre existence. Seulement voilà, le message de l'artiste est souvent incompris, et son message retombe dans l'oubli aussi vite que son ascension fut cosmique.

Avec le punk rock, c’est tout l’inverse. Bien conscients que la vie est une affaire sordide, les groupes de punk ont été et sont encore nombreux à vouloir nous claquer les dents au plancher. Les Bad Chickens, production artistique de la semaine, sont l’exemple parfait de cette démonstration. Ici, pas d’ascension glorieuse, la vie est une chute perpétuelle, et donc autant s’éclater dans le caniveau. De ce disque découle une playlist de punk ricain où l’on s’amuse bien de n’être pas grand chose, comme un beau pied de nez à ces promesses de grandeur que l’Amérique nous offre en période d’élection.

American punk session ou l’espoir crétin d’une élection by rock’n’roll casbah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.