Commençons fort : The Juke Joint Pimps. Le duo blues que l'on cherche dans les archives entre 40's et 60's. LE truc assez crade pour avoir été enregistré à l'arrière d'un camion-citerne rempli de whisky. Contre toute attente, le duo est allemand et a sorti l'album « The Gospel Pimps » en 2011, sur un label dont on n'ose même plus prononcer le nom tant il est mentionné sur nos ondes.

Nous ne savons toujours pas comment nous avons réussi à ne pas accorder à The Juke Joint Pimps la place centrale qu’ils méritaient au cours de cette année. Les joues un peu rouges et la culpabilité bien lourde, nous décidons alors d’arrêter les pendules, de reboucher le champagne, de ravaler ce qu’on a déballé dans le caniveau la nuit du 31. C’est donc parti pour un retour sur 2011, avec une heure de soutien scolaire rock’n’roll sur les artistes dont nous aurions aimé parler davantage.
Pourtant nous ne donnons pas dans le rock progressif, ni le post-rock, nos chansons font rarement plus de deux minutes. Peut-être parlons-nous trop. Peut-être que je parle trop. Je vais donc rester muet pendant un moment, un peu comme lorsque j’ai appris que Toyota avait lancé sa plateforme Internet d’arts et musiques : Scion A/V. Je comprends pas. Et le pire, c’est qu’on retrouve même des artistes que l’on aime : King Khan, Reigning Sound. Ça sera l’occasion de les réécouter. Pour le reste on n’a pas des grosses bagnoles, mais on a des bonnes chansons : ACID BABY JESUS/HOODLUM/BLOODY HOLLIES/THE SPITS… Et bien sûr THE JUKE JOINT PIMPS.  Welcome back, 2011.

rock à la casbah #32 – free podcast
Emission 348 – solde 2011 by rockalacasbah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.