Les deux filles à l'arrière de la voiture hurlaient de toutes leur forces, chantaient et vidaient à une vitesse impressionnante la bouteille de whisky que je les avais aidé à payer sur l'aire d'autoroute. Mini-shorts, débardeurs lâches, et des sourires à faire pleurer un puceau trop avancé dans la vingtaine. Je tenais le volant de manière de plus en plus crispée, rattrapant le retard sur mes dix années de sevrage de la nicotine. La nuit tombait, ça faisait trois bonnes heures que j'avais pris les gamines en stop.

La radio était satisfaisante et semblait ne jamais avoir été éteinte. Elle était l’âme de cette voiture qui, bien que roulant vers le sud, nous menait vers une destination de plus en plus sombre et carrément flippante. Rien à dire sur la route, je suis un habitué, mais mon esprit commençait à divaguer vers des recoins de mon esprit que je croyais morts et enterrés. On ne devient pas psychopathe, on naît ainsi ; on ne guérit pas du monde dans lequel nous sommes. Mes mains serrent le volant à m’en faire péter les ongles et ma tête projette en direct des images dignes de Shining. Je n’entends plus la radio, juste les roues de la voiture. Les locataires sont de retour dans ma tête. Puis une des filles me sort de mon coma psychotique : “Hey, turn up the volume ! We love that song !” La gamine me dit que le groupe en question s’appelle The Happy Thoughts, “les pensées heureuses”, traduit-elle dans un français approximatif. Elle m’explique que ce groupe leur donne envie d’aller à la plage, et que les types ont joué au bal de leur fac en fin d’année. “The beach, that’s where we are going, right ?” Panique. Je jette la voiture sur la bande d’arrêt d’urgence, en remarquant instinctivement qu’elle porte bien son nom. Urgence il y a. “Descendez, descendez ! Là ou je vais il n’y pas de plage, et le soleil est mort. Courez ! ” Ma voiture va en enfer, et votre innocence ne serait pas belle à voir. Les deux filles partent en hurlant. Je serai le freak de leur voyage en Europe. Et, tandis que The Happy Thoughts remplissent le calme de la voiture, je redémarre pour m’enfoncer encore un peu plus dans l’obscurité de la nuit.

Plus d’infos sur http://casbah-records.com/

rock à la casbah#19 – ecoutez ici

  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  1. C’est quoi le groupe Electro / Blues qui fait débat parmi l’équipe ?
    Faudrait penser à mettre la playlist sur le site ça serait sympa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.