Installé au milieu des galettes, le disquaire fait ses comptes. Il est satisfait, les affaires sont bonnes, dans la continuité de ces derniers mois. Il lui a fallu du temps avant de voir tous les jours une bonne dizaine de personnes passer le pas de sa porte, le regard assoiffé et le sourire chaleureux. Ce qu’il aime par-dessus tout, ce n’est pas forcément de les voir se présenter devant lui les mains pleines de vinyles. Non ce qu’il aime c’est quand on lui pose des questions. Ainsi il peut délier sa langue et parler de ces matinées passées à chercher, commander, traquer la nouveauté qui fera de son magasin un lieu unique et reconnu.

Occult Detective Club ! Génial !” Personne encore n’avait prononcé à voix haute le nom de ce jeune groupe talentueux, il était là dans un coin de sa tête depuis quelques semaines, et caché timidement dans une rangée de pochettes cartonnés. Le vinyle vient de trouver son propriétaire. Il est alors d’autant plus fier d’avoir commandé Crimes, leur album sorti sur le sulfureux label Alive Records, qui ravira leur type qui vient de lui tendre un billet de 20. Dis moi, t’as entendu parler de Dirty Beaches ? Bien sûr, Dirty Beaches. Une de ses nouvelles petites perles. Un projet initié par Alex Zhang Hungtai, artiste canadien né à Taïwan. Son album Badlands est un bon vin qu’on savoure dans une lumière tamisée. Poussiéreux et mécanique, le son garage rétro de Dirty Beaches l’avait plongé dans un spleen trop fort pour être gardé pour soi. “Il paraît que les Black Lips sortent bientôt un album ?” Ho oui c’est vrai, il suffit de le mentionner pour relancer le pouls de son impatience. Attend mais les Rebels of Tijuana c’est pas des Suisses ?” “Tu l’as reçu le dernier Abus Dangereux ?” “Putain, autant la pochette est pas top, mais alors l’EP est vraiment mortel.”  “Tiens-moi au courant si tu reçois le maxi des Cowbones“… Et ainsi passent les heures qui tirent le soleil vers le bas. Pour poursuivre l’histoire fictive et inspirée de notre disquaire, rendez-vous sur www.casbah-records.com, et rappelons que toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne serait que fortement calculée.

Crédit photo: Julien Mignot 

Rock à la casbah # 13 – écouter ici

Emission 321 – ballade éclectique by rockalacasbah

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.