Il y a des disques difficiles à apprécier avec le café du matin. Prenez le dernier 45t de Mess Folk et son visage rose dont la langue phallique est cruellement extirpée par une main étrangère. Un visage disséqué à la fourchette. Un œil froid nous fixe. On imagine la texture gluante des cheveux bleus qui se répandent sur le costume de ce personnage grotesque, gardien d’un secret gravé sur la galette saisie par nos mains hésitantes. C’est la rencontre avec l’inquiétante étrangeté. Y a-t-il une vie dans cet œil ? Ce visage s’animera-t-il pour dénoncer, lui aussi,  la laideur et le voyeurisme du visage qui le contemple ? On réalise alors avec stupeur que l’on se noie dans cette illustration comme dans un reflet. Une à une, les couches qui recouvrent notre être sont morcelées au cutter pour révéler le portrait moderne de Dorian Gray. Rendez-vous avec la nudité du contenant. La perversion sans mise en scène, l’horreur crue, sans prétention. Non, Mess Folk n’est peut-être pas la première chose que l’on écoute en se levant, et il en est de même pour la plupart des sorties du label Plastic Spoons.

C’est ainsi que plusieurs des figures artistiques du label explorent les zones à risques de l’âme. Laurence Wasser, Flight, The Fresh and Onlys, Ania et Le Programmeur ainsi que Rayon Beach sont des exemples frappants des goûts atypiques de Plastic Spoons. Pour certains, écouter ces disques sera aussi absurde et frappant que le monstre de Mess Folk. Or, alors que le monstre est rejeté et envoyé en exil, une poignée de curieux l’examine et voit en lui ce que la société a recraché. Un reflet trop rude pour être regardé dans les yeux. Un ami me confiait l’autre jour que selon lui, écouter du garage comme je le faisais, c’était s’égarer dans l’extrémité d’un style. Hum. Difficile à l’oreille, le garage s’égare sûrement moins que ces quelques lignes. Il n’a pas de prétention ni de perspective.  Il est l’explosion du moment présent et d’un sentiment encore absent avant que le diamant ne vienne se poser dans les sillons du vinyle.

Plus d’infos sur http://plasticspoonsrecords.bigcartel.com/ et http://casbah-records.com/

écoutez l’émission – plastic spoons records

Emission 320-plastic spoons records by rockalacasbah

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.