Moins éclatante, peut-être parce que moins inattendue, que le premier volume, la compilation « France Chébran : french boogie 1982 – 1989 volume 2 » contient tout de même son lot de petites surprises, dont sa pochette avec Tapie la magouille. On a donc demandé à Fred Serendip, co-auteur de la sélection, de nous livrer ses techniques de faussaire pour réhabiliter ces nanars, trente ans plus tard.

Certains trouveront que ça tire un peu sur la corde ; d’autres que ce « Chébran 2 : le retour du clinquant» clôture dignement une parenthèse ouverte en 2015 avec le premier volume sous égide mitterrandienne. Dans tous les cas, il fallait quand même beaucoup de courage pour plonger les deux oreilles ouvertes dans le gros panier des merdes des années 80 disco-françaises, et remonter à la surface tel un Jacques Mayol du clubbing.

Mission accomplie pour JB Wizz et Fred Serendip (déjà derrière la résurrection de Cha Cha Guitry et le premier volume Chébran) qui, en plus un tracklist plus long (17 titres) que les galères bancaires de Tapie avec le Crédit Lyonnais, ressortent de l’ombre une face méconnue de l’histoire de France : la disco FM de Barbès (Jawla Feli, Nordine Staïfi, etc). Trois décennies avant Mohamed Lamouri, ces soldats du beat tombés pour la France œuvraient pour un monde à 125 BPM, pile au moment où Bernard Tapie jouait au startupper dans son émission Ambitions.

2018, heure du bilan pour tout le monde. L’histoire ne dit pas si Nanar a volé un vinyle à la Fnac, mais au moins la France soigne un peu de son amnésie grâce à ce document hystérique. Tout de suite, parole à Fred Serendip pour un mic drop.

A quel moment vous êtes-vous dit qu’un volume 2 des Chébrans faisait sens ?

Assez vite, car il y avait de la matière mais on voulait orienter ça différemment ne pas répéter la même blague. Et JB [Wizz, Ndr] avait envie d’accentuer le côté Barbès, méditerranéen. Petit à petit, le tracklist s’est imposé en mêlant des morceaux plus dans l’esprit du premier volume, d’autres plus afros, et enfin d’autres maghrébins, ce qui ouvre plus musicalement et en même temps contextualise mieux la musique… et même si le côté léger et franchouillard de la premiere compile nous plaisait, là il y a quelque chose de bien plus profond, plus touchant, mais toujours fun, festif.

Débuter par le titre de Phil Barney, pas vraiment le Quincy Jones français, c’est une sorte de provoc ?

C’est plus un clin d’œil et une intro (car le morceau dure 50 secondes) qui rappelle le premier volume mais avec ce côté radio libre. On voulait aussi montrer que Phil Barney a eu (comme François Feldman) une période plus crédible. Il était quand même disquaire, organisateur de soirée, et DJ spécialisé dans la funk. Dee Nasty dit que c’est le premier rappeur français

Comment s’est faite la sélection ? Vous en avez encore sous le coude pour un volume 3 ?

On a voulu faire un melting pot de radios libres, comme une vision idéalisée de cette époque. On a croisé les sources entre Internet (les blogs, Youtube, Discogs), et les trouvailles en brocantes, au puces, conseils d’amis.. Mais ce fut long et éprouvant, aussi parce que le marché de la réédition est devenu un panier de crabes. JB comme moi n’avons pas envie de faire les requins, donc on verra pour une troisième, mais là on est déjà content que ce soit enfin sorti.

Vous avez rencontré les auteurs du tracklisting pendant l’élaboration du disque ?

Oui, on a rencontré la plupart des artistes ; avec au moins un contact par téléphone ou par mail. Les moins connus sont surpris bien sûr (Marie-José Fa, Manu, Créole Star…), quelque fois il y a déjà des propositions de rééditions (de labels américains comme pour Shams Din, Philippe Chany, ou anglais comme Alec Mansion, danois comme Alfio Scandurra…) et certains vieux loups de mer comme Slim Pezin (qui sortait d’une collaboration avec Vladimir Cosma que les rappeurs américains auraient adoré) et qui même s’il sont un peu étonnés ont tellement travaillé, enregistré de disques que plus grand chose ne les étonne.

Maintenant c’est le point « profession digger » : tu peux me donner l’histoire de 5 des 17 morceaux de la compile ?

Phil Barney par exemple vient d’un disque d’illustration musicale avec plutôt des jingles courts et c’était parfait pour ce côté radio libre. Il y a aussi le Lipstick de JM Black, un morceau emblématique du funk à la française mais qui est resté un track d’initié, ça n’a pas cartonné à la radio mais un peu plus en discothèque. On avait contacté Jeannot pour la première compile mais après l’avoir écouté… il a dit oui pour la seconde.

On peut aussi citer Nordine Staifi, d’origine algérienne mais résidant à Chambéry et produit à Lyon. Là, c’est grâce au super compte Soundcloud « Raï & Folk » de Nabil Djedouani et Mehdi J Blidge, ils font un travail remarquable.

Il y a aussi La rage du funky de Manu, trouvé en vide grenier et cherché le contact de l’auteur, il m’a finalement répondu au bout d’an et demi environ… Et enfin Ettika. On connaissait déjà car le morceau, bien qu’obscur, est évoqué dans le livre sur l’histoire du rap de Karim Hammou ; il a eu son mini succès. On a envoyé des mails en vain au compositeur B. Guégan, à Radio Nova ou d’autres de l’époque qui aurait pu connaître ce groupe… puis après avoir demandé à Philippe Bourgoin de Chagrin d’Amour, on a su que le producteur arrangeur était Slim Pézin et là c’était plus facile…

Enfin, question évidente, mais le choix de Tapie en pochette, absolument implacable, c’est le Tapie 80’s de Réussir sa vie je suppose. Savez-vous s’il a vu la pochette ?

Le Tapie de Réussir sa vie, Tapie le ministre de la street cred, Tapie à Marseille, Tapie la magouille.. c’est funky et bien représentatif oui.

Chébran volume 2, dispo chez Born Bad
https://bornbadrecords.bandcamp.com/album/chebran-french-boogie-1981-1987-volume-2?from=embed

7 commentaires

  1. Chébran, volume 1 et 2 c’est épouvantable :C’EST DE LA MERDE EN BARRE 78 CARATS, c’est les pires compilations sortie par born bad .jp guillot alias le baron de Romainville est vraiment à court d’idées .Oh mec tu est au bon du rouleau au quoi ? ce gros Chien d’la casse est capable de nous sortir une double compil cd et dvd sur le SMURF lol http://www.ina.fr/video/VDO09012484

Répondre à chiche T pas Cap? Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.