Le projet mené par Baptiste Rougery, jeune musicien touche-à-tout, mêle un psychédélisme doux et des influences multiples sans tomber dans la parodie. Ça tombe bien, son nouvel album « Lost In Beaucaire » est en exclu sur Gonzaï.

Ce genre de disque, qui vous transporte dès les premières notes en 1968, peut très facilement, et surtout 50 ans plus tard, en désespérer plus d’un. Mais pour une fois, tenez bon. Derrière le psychédélisme rétro se cache une volonté d’explorer d’autres contrées lointaines, d’entrelacer les influences (Beatles, Air, Jacques Dutronc) et de laisser place aux mystères, aux légendes et aux fables. « Lost In Beaucaire » fusionne donc plusieurs époques, laisse parfois sur sa faim mais arrive à faire sa traversée sans trop tanguer. Bref, Woody Murder Mystery tient la barre, peu importe sa hauteur.

« Lost In Beaucaire », le nouvel album de Woody Murder Mystery, disponible le 25 mai sur Freemount Records

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/playlists/459441591?secret_token=s-jnnu8″]

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.