A l'heure du Made in France et autres subtilités sur le savoir-faire de nos musiciens patriotes, Gonzaï livre la deuxième partie de son émission consacrée au Français, messieurs ! Tous au garde-à-vous, ça va chauffer dans les chaumières avec des titres d'Eddy Mitchell et Johnny dont vous n'aviez jusqu'ici jamais entendu parler. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Amis du terroir, on vous laisse trancher. Entre autres digressions, un bonus avec une étrange histoire de routier qui rend visite au petit Teddy...

Au départ, ça devait être une émission pour rassembler ; l’un de ces rares moments où les séniors de l’équipe parviennent à s’entendre sur un homme, une mélodie, un bout de leur France qui les aurait mis d’accord tel le Général de Gaulle entrant au Palace en 78. En fait, pas du tout. Au programme, une salace – France oblige – forcément niçoise avec Little Bob, un groupe de requins qui reprend Pink Floyd à la sauce disco, Claude François version psyché (si, si), LSD, un titre inconnu de Michel Colombier et plein d’autres surprises qui vous donneront peut-être envie de refaire confiance à ce pays, si fragile dès lors qu’on parle de rock électrique.
Une émission où il est question de Michel Sardou, de rock de droite, du mur de Berlin et de plein d’autres conneries qu’on a, Dieu merci, coupées au montage. Paris ! Paris outragée ! Paris brisée ! Paris martyrisée ! Mais Paris libérée ! Merci Gonzaï.

RG 12 – Français Monsieur – part 2 by Gonzai

  •  
  •  
  •  
  •  

8 commentaires

  1. Rrro les gars Métal Urbain, un must ! Label Rough Trade en plus, faisaient de bonnes compiles aussi. Je me rappelle de “crève s…” gravée sur une K7 en compagnie des Garçons Bouchers (la bière), Oberkampf, FKK, etc. Un régal de philosophie punky …

    Bien aime le truc pourri sur les routiers aussi et évidemment le JH au top (collector)

  2. “Crève s…” était aussi dédiée à notre bon ami Manoeuvre qui avait dézingué MU dans une chronique … ça fait sens tout d’un coup

  3. bah Manœuvre a dézingué à l’époque les Stones de Some girls et Emotional Rescue mais aujourd’hui ils sont copaings copaings, voilà qui fait sens aussi, oui

  4. “…comme MU qui a rejoint l’asphalte de l’oubli…”

    l’Asphalt Jungle quoi!

    putain les bons mots, on se croirait à Bouillon de Kultur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.