« Quand la musique est ta dernière amie ». Le gros clown barbu le disait déjà, tout boudiné dans son pantalon en cuir : la musique est la seule amie qui soit fidèle. Dans les vraies périodes d’effroi, quand rien ne va, l’estomac prisonnier d’une bile rageuse et les mâchoires serrées à tout rompre… La musique, c'est tout ce qui reste.

Souvenir ému du prisonnier coincé entre l’alcool et la solitude, les questionnements tournant dans la chambre comme autant de possibles mort-nés… Fallait-il pleurer à deux au bout du fil ou rester seul dans la pudeur des larmes amères avalées avec la rage des naufragés ? Ou bien regarder le disque tourner et se rouler au sol de douleur, crier dans sa tête sur la voix des autres ? Pour survivre, on s’est drapé du noir de quelques grands musiciens qui pansent la plaie par l’acide. Et cette semaine, vous l’avez compris, Radio Gonzaï est la sonde des humeurs sombres. La trêve hivernale n’a rien d’un armistice. Alors, ruptures, mort, Dieu et mauvais temps… On y va.

Radio Gonzaï #19 : Le fond du fond (part 1) by Gonzai

3 commentaires

  1. première fois que j’écoute votre émission, c’est du très beau boulot ! (j’en suis qu’au début mais je valide déjà)
    Il ya quelques belles trouvailles, je connaissais pas du tout Alan Vega, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.