Juillet pourri, nul, oblitéré, et la Wino qui nous claque dans les pattes… Elle, la seule grande voix actuelle prompte aux insomnies les plus implacables et aux réveils hantés. Finalement, ils l’auront eue leur star morte, leur vache sacrificielle. Tandis qu’elle sortait sans doute un des plus grands albums des années 2000, ça bavait dessus, ça voulait l’enterrer fissa sous les déchets, juste parce l’odieuse avait eu l’imprudence de signer sur une major et d’enterrer à coups de talons les autres grognasses prétendument soul… On s’en souviendra, n’aie crainte.

Parenthèse fermée, revenons à nos moutons : la dernière salve estampillée Radio Gonzaï, consacrée cette semaine encore aux cadences infernales, à celles et ceux qui un jour se sont pris pour les Monsieur Plus d’une célèbre marque de biscuits. Puissance et beauté absolue : des lustres qu’on voulait caser Robert Wyatt ; c’est ainsi donc que l’auditeur pourra découvrir ou réécouter les méandres à l’infinie clarté de Little Red Riding Hood Hit The Road, extrait de Rock Bottom, grand cru 1974, dans une de ses principales démesures.  La prochaine fois, la Radio Gonzaï team fera le tour du monde en deux heures et quelques en se posant une question aussi absurde que sa dénomination : qu’est-ce que c’est que cette histoire de world music ? D’ici là, croisons les doigts et dénouons l’étole, demain il fera beau.

RADIO GONZAI #10 : Démesure et surenchère (part 2) by Gonzai

10 commentaires

  1. Perso je me fous de la wino dans les grandes largeurs, par contre mes excuses camembert électrique n’est pas du tout le premier gong avant, il y a Magick brother et surtout la BO de Continental circus, le grand film sur les cinglés qui se tuaient sur le championnat du monde de moto. Je pense que tout le monde s’en cogne mais bon…

  2. Messieurs,

    Vos coordonnées ont été transmises à mon avocat suite à l’écoute de Gong ; celui vous contactera dans les meilleurs… delay.

    Veuillez croire – moi pas.
    H.

  3. cher HP, si vous le souhaitez, c’est sur moi qu’il faut lâcher une meute d’huissier en rut,
    m’en fout de toute manière il y a une armée de pot head pixies qui viendront à ma rescousse sur des flying teapot

  4. Bonjour, désolé, il n’y a pas de liste.
    Les morceaux sont annoncés ou désannoncés dans chaque émission. Comme au bon vieux temps de la radio, il faut faire un léger effort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares