Je ne sais plus quel blaireau a dit que l’adolescence était une fête. L’acné, les études inutiles, des filles qui se pâment devant Jean-Jacques Goldman, les bandes de connards qui sévissaient déjà avant et qu’on retrouvera aussi cons par la suite, etc. Quel festin !

En 1983, Internet n’existait pas, il fallait donc être bien né et au bon endroit pour passer outre la glauquerie des années Top 50. Les plus chanceux dévoraient Nineteen, fanzine fabuleux, l’anti-Phil Collins par excellence : un accès direct aux Real Kids, Fleshtones, Dogs et autres Barracudas. Ce rock grande classe, obligé de prendre le maquis face à l’obésité de groupes devenus multinationales… Et encore, je veux pas plastronner : dans une ville de dix mille habitants, je n’en connaissais pas le quart. Smiths, Dogs, Banshees, Cramps, Yello, Art of Noise, Doors, B 52’s, c’était faisable, on connaissait tous un type plus vieux possédant tout ça, qui distribuait la manne aux curieux. Pour les autres : des après-midi en boîte de nuit (mais si) à essayer de chouraver les albums de James Brown, Marvin Gaye, Sly Stone et les compiles “ rhythm & blues Formidable ” que le DJ planquait dans sa cabine et ne passait jamais. Je ne critique pas, j’évoque.

Faut reconnaître qu’en 2012, c’est beaucoup plus simple. Une discothèque de combat peut se constituer en une seule journée ; des centaines, voire des milliers de titres à écouter, dégager d’une pichenette ou garder précieusement avant de foncer fissa chez le disquaire. Ainsi, Radio Gonzaï invite cette semaine le dénommé Stan de la Fuzz, jeune homme, la vingtaine, bien sous tous rapports, amateur de belles choses, qui préfère encore manger des gâteaux secs pendant six mois que de manquer une réédition des Immates, c’est dire.

Ce fan émérite de “ Songs the Lord Taught Us ” n’aura pas manqué le passage d’un single produit par Brian Gregory et trouvé dans une poubelle une nuit d’orgie : Teenager, 45t de Cérumen, groupe français totalement inconnu – copyright 1984, immédiatement mythique, en découverte ici-même.

Radio Gonzaï #29 : L’adolescence (part 1) by Gonzai

  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

  1. Les noms des groupes et des morceaux sont tous annoncés pendant l’émission. Écoute en entier, prends un carnet et note, comme quand on écoutait la radio quand on était ados, justement ! Les chansons n’en auront que plus de saveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.