Existe-t-il, en 2020, quelque chose de plus ridicule qu’un groupe de mecs réunis dans une même pièce avec le secret espoir de réanimer le rock comme on ferait revenir les esprits lors d’une séance de spiritisme ? A cette épineuse question, les membres excités de Crack Cloud répondent avec un premier album où toutes les étiquettes musicales disparaissent dès le premier lavage. Bienvenue dans « Pain Olympics », un challenge en huit épreuves où le Canada aurait raflé toutes les médailles.

Comme beaucoup de Français, on n’a pas vu venir la première vague. C’est que l’histoire de Crack Cloud, elle aussi, est à retardement. Quand sort la compilation de leurs deux premier EPs en 2018, cela fait déjà deux ans que le « collectif » œuvre à faire pencher le rock du bon côté ; celui du post-punk. Un genre fourre-tout regroupant à peu près tous les bras cassés fainéants incapables de comprendre qu’ils rejouent Indochine quand ils se rêvaient Ian Curtis. Le suicide et la célébrité post-mortem ne sont pas à la portée de tout le monde. Idem pour ces titres qu’on retiendra des années 2010, et parmi lesquels Drab Mesure ; un morceau taille pièce du boucher composé en 2016 et réconciliant à lui seul le rock new-yorkais 80’s de Pylon et le krautrock autistique de CAN. Difficile, franchement, d’en sortir indemne.

A cette époque, une première pièce s’allume dans le cerveau ; chaque personne dotée de deux pieds a subitement envie de s’y rendre en courant pour danser jusqu’au réveil. Quand sort finalement la première compilation de Crack Cloud, en 2018, certains croient à tort à un premier album tant la fulgurance est grandiose. Il ne s’agit pourtant que d’un échauffement avant ce « Pain Olympics » qui résume 4 ans de galère et autant de transpirations; à l’image de cette pochette post-apo digne d’un bon Mad Max à la sauce réchauffement climatique & Budweiser.

Crack Cloud - Pain Olympics - Album Review - Loud And Quiet

Le rock est encore mort

Petite parenthèse socio-musicale. Il est de bon ton, comme tous les dix ans quand une génération de rédacteurs arrive au bout de son propre chemin, de parler de « mort du rock ». A force, c’est devenu un passage obligé pour tout le monde, comme si annoncer les funérailles d’un vieux monde permettait à ceux qui le prophétisent de retrouver une place sur un échiquier. Le rock et tous ses sous-genres, en vérité, sont beaucoup plus semblables à un lézard qu’il laisse tomber ses peaux mortes, et ses vieux fans avec.
C’est dans ce contexte, à cheval entre deux décennies ; celle des 2010 symbolisées par la fusion de tous les courants dans un grain bain tiède où même le rappeur Post Malone peut revendiquer le titre de fils de Kurt Cobain, celle des 2020 entamée sur une tonalité plus dure et en phase avec la brutalité du post-punk balancée sur la table sans chichi, que Crack Cloud pose finalement ses paires de couilles sur la table. D’ailleurs, il y en a plusieurs.

Présenté comme un « collectif sans leader », Crack Cloud apparaît comme la version musicale des Anonymous avec un porte-parole (Zach Choy) à regarder comme un petit arbre cachant la grosse forêt à plusieurs Avant eux, plusieurs mauvais groupes (WU LYF, Fauve, Breton) ont déjà la même carte ; tous ont perdu. La carte de la vie en communauté avec des fringues à paillettes n’excite plus personne, de même que l’idée de collectif multimédia donne immédiatement envie de se vangoghiser les oreilles avec un cutter. Dans le cas de Crack Cloud pourtant, pas besoin d’attendre longtemps pour remarquer la différence : il y a de vrais morceaux et une somme d’influences si bien digérées qu’on a parfois l’impression de voir passer un dealer à l’aéroport.

De Talking Heads à Radiohead

Il faudra surement encore plusieurs écoutes pour comprendre comment ce « Pain Olympics » fait pour ne pas sonner en passant les portiques de sécurité, mais c’est à se demander si toute les bonnes références des années 70, 80 et 90 n’ont pas été envoyés à Calgary, QG du groupe, via un immense hub internet. L’esprit bordélique de Devo, les couteaux tranchants de Talking Heads, les longues parties art rock du Roxy Music grande époque (sur Tunnel Vision), l’Angleterre thatchérienne au croisement entre Cure et Medium Medium (sur Ouster Stew), le Radiohead de « Kid A » (cf le gros clin d’œil à la batterie de Morning Bell sur Bastard Bucket), même le post-punk post 11 septembre d’Interpol (sur Somethings gotta give) ; tout est là en seulement 8 putain de titres condensant avec intelligence le maximum d’énergie sur le moins de pistes possibles. Evidemment, ces « jeux olympiques de la douleur » font davantage écho aux « pain killer » que sont les antalgiques et autres dérivés de drogues disponibles en pharmacie qu’aux JO 2024 à Paris.

En revisitant les époques, mais sans jamais rester coincés dedans, Crack Cloud offre un bon résumé des temps modernes. C’est même placardé en très gros dès le début sur Post Truth (Birth of a Nation), où le collectif crie sans brailler que nous sommes tous, désormais, une part de la contre-vérité; et tout ça avec une chorale à la “Berlin” de Lou Reed dans le dos. A chacun d’y voir les signes qu’il souhaite, c’est comme la forme des nuages. Le groupe trace en pointillés plusieurs chemins, sans jamais asséner ces dogmes et prises de position philosophico-connes à l’auditeur. A peine est-il question d’un hommage appuyé à leurs amis morts d’overdose sur The Next Fix. Pour le reste, « Pain Olympics » est un stade assez grand, et avec assez de bons morceaux, pour que chacun puisse s’y promener sans crainte de tomber sur un connard annonçant « le retour des guitares ».

Après ça, les Crack Cloud peuvent déjà mourir tranquilles. Ils ont déjà accompli ce que presque plus aucun groupe de rock ne parvient à faire : provoquer une émotion. La clef de ce gros tremblement est pourtant planquée sous nos yeux. Toutes les histoires de « Pain Olympics » sont based on true shit, c’est gravé au dos de ce premier album intense comme un 100 mètres.

Crack Cloud // Pain Olympics // Tin Angel
https://crackcloud.bandcamp.com/album/pain-olympics 

67 commentaires

  1. BESTER je crois que tes gouts musicaux sont completement partie en couille depuis le confinement mec ,Crack Cloud mais c’est épouvantablement inécoutable sa regorge de tic et de toc typique des productions des années 80’s .Tu as un sérieux problème d’écoutille ,achète toi d’urgence un sonotone mec c’est vraiment plus possible ,tu as des gouts musicaux aussi a chier que le pire redacteur en chef de l histoire (Pierre Siankowski alias micro penis man) un mec ultra fan de booba et du groupe frenchy jamaica et consorts ) un exploit en soit qui mérite une médaille , LA CROIX FER POUR TOI MON CHER BESTER

    1. on n’a tous(ses) + ou moinsse compris t’a pas de copain (pines) alors tu t’nvoi des frases a toi même sur les blogq kill veulent bien te passer, tu rames rames rames tu nous fatigues c pas agreable de voir ton nom alors bagarre toi fait toi eclater & bon vent dans une planche en sapin 1er pris payé par ta commune……

      1. cher the Best C MOI! pour infos j’ai plusieurs copine je suis polygame ,et non je rame pas un instant au moment ou je t ‘ecris je suis sur un bateau a moteur (je vie sur une péniche depuis 10 ans ,TOUT VA BIEN POUR MOI MEC ne t’inquiete surtout pas pour moi mec

        1. t’as pourtant VRAIMENT l’air au bout du rouleau mon pauvre PERSEVERANCE…
          Je pense qu’une étude approfondie de tes commentaires GONZAï révèlerait une personnalité pour le moins TORDUE. Tu dois être sacrément frustré pour nous RABACHER que tu as plein d’ami-e-s et pour parler de MICRO-PENIS tous les 2 commentaires.

          1. cher Franklin pas le moins du monde au bout du rouleau au contraire je suis en plein bourre ,plein projet aboutisse pour moi ,c’est le beginning d’un nouvel age d’or pour moi ,quand au micros zguègue du hispters ex redac des inrocks c’est helas bien réel , c’est une amie a lui qui m’en a parlé ,le mec en est ultra frustré ,je sais que c’est pas bien mais comme je peux pas voir le mec en question je me gene pas pour le bâché régulièrement ici

  2. gone zaï pouvez expliquer en quoi le disquaire du 11éme est le + rock de quoi ? j’y vais & je ne trouve pas qu’ils le soient + que ‘çà’ ( ? )

      1. Un nouvel Age d’Or, dans ce monde tout gris? Y’a vraiment que toi pour croire à la rédemption ces temps ci, et pourquoi pas doré l’Aube, comme ces tarés de nazillons qui pullulent partout en Europe.
        Ils auraient jamais du faire de 2 page sur toi dans ce canard, depuis tu es toujours à cabotiné
        Tu sais ce qu’a dit le Philosophe , Celui qui combat des monstres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui même. Et si tu regardes longtemps un abîme, l’abîme regarde aussi en toi.” Médite ça, tu as 3 heures
        Non, tu n’est pas différent Brenda, (désormais et à jamais tu seras ma Brenda) nous tous, piégez.

        1. Pakdedix bien tenté ta tentative de psychologie 2.0 mdr ah ah c’est pitoyable LE JOUR ou CETTE GROSSE ENFLURE DE Thomas Ducres ALIAS LE GRAND DUC DU BENELUX BESTER DE GONZAI ME FERA DES EXCUSES EN BONNE eduforme ici ,promis juré les gas vous n’entendrais plus jamais parlé de moi ici ,mais ce jours ne viendra jamais ,le mec est trop lâche d’avouer QUE SES PAGES SUR MOI DANS GONZAI FURENT PUBLIER SANS MON AUTORISATION ,ils m’ont piégé sous couvert de me donné la parole ils se sont foutu de ma gueule ils m’ont humilier.AUCUNE déontologie JOURNALISTE CHEZ GONZAI C’EST DES PUTAINS DE CHIEN GALEUX

          ALEXANDRE PERSEVERANCE LE PLUS GRAND TROLL ET HATERS D’INTERNET je ne peux pas oublier cela et encore moins pardonné JE SUIS EN GUERRE TOTALE CONTRE GONZAI et vous tous ici etes des victimes COLLATÉRALE DE CE COMBAT

            1. cher PAKDEDIX l’écoute de tout ces l’écoute de tout ces Songwriters neurasthéniques n’as pas arrangé” lol tu pense a qui ???site moi des noms car depuis 1998 je suis plus sono mondiale que Songwriters neurasthéniques ,nick drake et consorts pas reecouté depuis 25ans

    1. alexandre.perseverance@gmail.com est boite mail n’existe pas et le branle couille qui a envoyé le message du 23 juillet à 17h34 est un Imposteur, cher Bester donne moi son mail que je retrouve sa trace et je vais attaqueren justice via mon avocat tous ce qui se feront passer pour moi et ce n’est pas une blague je rigole plus maintenant

  3. TOUS CEUX QUI USURPÉ MON IDENTITÉ SUR GONZAI ET CONSORTS JE LES ATTAQUE EN JUSTICE est toujours article 434-23 du Code pénal :

    “Le fait de prendre le nom d’un tiers, dans des circonstances qui ont déterminé ou auraient pu déterminer contre celui-ci des poursuites pénales, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 €.
    MON CHER BESTER JE T’AI DEMANDÉ DE FAIRE LE MEMAGE EN MAIL EN VAIN JE TE DEMANDE DÉSORMAIS DE LE FAIRE SYSTÉMATIQUEMENT SINON JE PRENDS LES L’AFFAIRE EN MAIN SÉRIEUSEMENT

  4. Cher Bester si tu as pas le temps de le faire toi même prends toi un modérateur stagiaire ou bénévoles Mais fais le ménage je n’accepte plus que Des branle couille cse fasse passer pour moi, j’ai le dos large mais j’ai aussi mes limites

  5. Persévérance monopolise le terrain et fallait bien ça pour épargner Crack Cloud,c’est tellement de la merde qu’on peut dire qu’ils le font exprès. En tête de tous les prochains festivals nonobstant.

    1. cher REGGIO EM tu peut toi aussi lecher mes boules velue de transalpin lol et faire amande honorable temps qu’il est encore temps. CRACK CLOUDS c’edst de la merde en barre 78 cartas comme j’aime a le repetez .

      1. aucune différence entre le vrai persévérance et les faux,le mec répond à ses propres injures,c’est comme ça que ça marche sur l’internet,kes tu croyais? que les goys commentent sur facebook ? zont autrechose à faire,chaque modérateur de chaque page est payé pour le faire à leur place,ça donne des gros débiles qui n’existent que dans le virtuel,jamais tu croises des gens aussi cons dans le réel,le but? essaye d’imaginer un monde sans ce bordel,c’est pas le projet,faut cultiver la haine apparemment,c’est un terreau fertile,c’est con ils ont gagné la coupe 2018,dommage pour vous les gars,va falloir ressortir Materazzi,donner une double dose de faux faits divers,infirmière tuée trainée sur 3km bientôt ,on y croit,comme aux salles de concerts ouvertes en septembre,s’ennuient tellement qu’ils posent un pave noir pour les blm?,non c’est pas une question d’ennui,à ce niveau de soumission c’est autrechose,tous fermés mérité ,je vends ma chaine hifi sur ebay,leur donner de l’argent?ecrivent-ils leurs chansons au moins?ah ah mes sous iront aux bars à flippers,moins soumis que cette bande de connards

  6. Brenda, tu crache sur les Inrocks, Gonzai et j’en passe et qu’est ce qu’on trouve sur ton WordPress Vynilique au 21 Juillet à propos de Laika, Sounds Of The Satellites? Un copier coller d’un article des Inrocks… Parce que tu ne sais pas écrire autre choses que des Insultes?
    Parait que tu as taté du Label, assister à des concert très pointu et vécu à l’étranger, plus tu dis vivre sur une péniche, un vrai Bobo qui s’ignore et qui crachent sur ces cousins, vous faites un putain de cirque la génération X…
    La encore,tu monte au créneau genre ça c’est nullissime, mais tu oublies la méthode du Critic, on n’a pas ici un super groupe, ok, mais en tant que journaleux Bester a bien capté qu’il y à comme un genre qui se pointe avec comme cousins direct la Fat White Family, tu fais semblant ou tu comprend pas les basiques de ce Job?
    ça toujours été ça se métier, voir venir les tendances avec une petite longueurs d’avance pour le vendre au Péquin en mal de nouveauté. A la limite le succès ou les qualités artistiques sont secondaire. Tu prend ça trop à cœur et puis soit pas jaloux , faudra t’y faire, y ‘a du monde qui traîne ici , sa fonctionne bien. Tu penses pouvoir empêcher les gens d”écouter de la merde de toute façons?
    J’ai salué en son temps le panache de ton opérations cassettes et lorsque je t’ai demandé en te charriant un peu si cela avait fonctionné, ta paranoïa t’a empêché de me répondre sur le succès de cette expérience DIY, me rétorquant que tu n’était pas Carouf, dans le genre. Ton problème c’est que tu vois le mal partout.

  7. j’ai demasqué le mec qui se fais passé pour moi sur gonzai il s’agit de PHILLIPE MARIE DE GIBERT JOSEPH DISQUE ,le mec a une dent sur moi depuis que je l’ai baché dans gonzai et que la chose fut publier sur gonzai version papier

  8. Oui je confirme l’imposteur c’est bien le bidochon Philippe Marie de gibert joseph disque a saint Michel boboland, un ultra narcissique nez avec cuillère en or dans la bouche c’est un fils à papa c’est un rentier un nantis et donc pour moi sous homme

    1. Cher branlecouille IMPOSTEUR de mes deux roubignolles, alessandro de pacotilles et de navarre cesse tes allegations stupides et difammatoire concernant PHILIPPE MARIE de Gibert .j aborrhe les imposteurs de ton genre qui me font passer plus cretin que tu crois que je suis .je me desespere des non réponses de THOMAS AKA BESTER DUCRES baron samedi des nuits bruxelloise qui ne degne pas répondre a mes nombreux courriels dans lesquelles je m’epenche des inquietantes USURPATION D’IDENTITE dont je suis victime telle une cabale massonique tainté de mccarthysme de film noir américain. JE TE CONCHIE USURPRATEUR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  9. oula la c grave depuis un moment alors vrai percé faux percé c moche d’en arriver la, atchung une balle ‘perdue’ est vite arriver dans votre corps…..

  10. Philippe Marie se tape la cramouille de la petite vendeuse du rayon indé de gibert joseph à saïnt Michel, la pauvre est une cas sociale et n’a point de culture musicale mais se n’est pas une raison pour profiter d’elle, un syndrome burger records chez Phil Marie ?

      1. La Grasse pas grosse pesez vos mots car vous allez rapidement avoir un plainte ou finir sur balance ton porcs ,nous les femmes avons pris le pouvoir désormais

  11. PHIL MARIE un pauvre mec
    qui parce qu’un temps il a bossé pour NEW ROSE
    il crois qu’il a inventé la poudre et le fil a coupé le beurre
    alors que c’est juste un putain de rond de cuir
    qui se paluche avec sa caste de bicéphale consanguin
    les ghosn ,conte ,assayas et consorts
    la dernier fois qu’il m’a parlé en mp c’est pour se vanté qu’il a de l’argent etc , non vraiment ce mec c’est un sous hommes qu’est ce que j’en ‘ai à branlé que tu as de l’argent et que tu passera tes vieux jours à la fraîche ,pour moi tu est juste un mickey de plus ultra prétentieux et narcissique qui se la raconte , en réalité tu est un gros bidochon à la culture musicale loin d’être aussi étouffé ,

  12. que cesse cette cabale envers Mister Persévérance
    pour moi un gus qui sur son blog est capable en 1 jours de nous parlé de
    DAWSON CITY : LE TEMPS SUSPENDU DE BILL MORRISON
    Violencia Y Terror de Rubén Garzás Gómez
    The Boo Radleys
    Sexy Politzeï de Bruno Richard
    Spetters de Paul Verhoeven,
    le mec est certe est très grand gueule mais punaise au niveau culture il en a quand même sous le coude
    Franchement quel blog ou webzine frenchy propose depuis 10 ans autant de diversité? a mon humble avis pas grand monde et surtout pas gonzai

  13. un bon psy gratos aeroport charles de gaulle voir a l’infirmerie et essayer de rencontree monsieur SAKOTO

  14. Philippe Marie le petit dsk de gibert joseph, grand amateur d’escorte, je l’ai déjà eu comme client, il bande mou et à son ass de concentrationnaire est plein de furoncle, je confirme c’est un prétentieux mais il y a vraiment pas quoi c’est nasebrock

  15. PHILIPPE MARIE EST PLUS BÊTE ET PRÉTENTIEUX CE N’EST PAS UN VRAI MÉCHANT, LE MIEUX C’EST DE L’IGNORE CAR SINON CELA SERAIT LUI FAIRE TROP D’HONNEUR

  16. Phil marie c’est un pigeonos ,il se prend pour un caïd alors que ce n’est qu’un adjoint du manager de gibert musique ,c’est le numéro deux et sa serais toujours un perdant ,un bidochon à la polydor ,il a besoin de se mangé des mandales dans sa tronche de lemmings car vraiment il a enflé démesurément du melon ,sa l’apprendra a profité de sa position de supérieur hiérarchique pour se tapé sa vendeuse du rayon indé , pitoyable ce mec

Répondre à perseverance Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares