(C) Guy Sadet

Loin du tintouin parisien, le duo et couple lillois formé par les membres de Puce Moment continuent d’expérimenter, et souvent là même où on l’attend pas. La preuve avec « O.R.G. », un EP traduisant sur disque une performance réalisée en janvier dernier au Café des Orgues, à Herzeele. Le résultat inspire évidemment plus de poésie que de barbarie.

C’est l’un de ces troquets comme ce que la France dite profonde, souterraine, en compte des milliers. Ca sent le vieux et le carton de belote, les lotos et les couches pour le troisième âge. Sur la route de Dunkerque est donc planté ce Café des Orgues, à Herzeele, 1000 habitants à tout casser. Ne cherchez donc pas la startup nation ici. Ici, on danse dans l’arrière-salle où sont installés trois grands orgues mécaniques de la marque Mortier. Tous les dimanches, les villageois s’y pressent pour se rassembler autour de ce qu’il y a de plus basique : la bière, les frites et la musique. On n’a, à vrai dire, jamais rien fait de mieux pour transcender dignement les foules.

Et c’est donc là que Pénélope Michel et Nicolas Devos, jadis reconnus sous le nom de Cercueil, ont posé leurs mains le 27 janvier 2019 pour une création inédite destinée à faire danser les gens ; le tout ayant été capté comme il se doit pour aboutir aux cinq morceaux qui composent « O.R.G. », pièce stevereichienne de génie où toutes les cultures anciennes se redonnent la main pendant 39 minutes.

On ne vous fera pas l’affront d’écrire que le disque pourrait remplacer au pied levé toutes vos soirées de débauche à la feu Concrete, mais ces cinq expérimentations n’en ont que le nom ; il s’agit davantage d’une musique à la fois répétitive et évolutive à placer quelque part entre le « Music in twelve parts » de Philip Glass et la musique au kilomètre des fêtes foraines lilloises des années 50. C’est un parfait exemple de transformation du ringart en art, et l’un de ces moments étranges où l’auditeur, pour peu qu’il soit attentif, saura entendre derrière chaque variation le bruit très mécanique de ces orgues qui ont su résister au temps. A défaut de croire en Dieu, au moins le dimanche vous disposerez d’une messe pour le temps présent.

Puce Moment // O.R.G. // Création réalisée dans le cadre du festival Vivat La Danse organisé par le Vivat

https://pucemoment.bandcamp.com/album/o-r-g

5 commentaires

  1. hi you, certains disques vinyls & cee dee d labels ‘indiiis’ français tels teenage méno, le turc, etc etc d labels comme çi, comme çà, ééé biiiin, figutes -toi le doight dans le toffu, que tout çà est moins chaire chez amazon, le ventre de biche 16,20, La compil the fall revisited 15balles, & livrables en 24/48h alors que certains labels se la coulent douces en ne te reponant jamais, ou en pleunichant qu’ils ne sont pas amazon .. ?…

    y manquent combien pour le crownfunding a l’h de 16/O5 ?

  2. tiens! la carte bancaire d’1 hacker de son clavier: expiration date 8/12/19, crypto 666, digi: 202099914575, ci c pas le bon ordre c fait expres pour eviter les petits malins ruses du dark web-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares