Déjà à l'origine d'un premier album sorti en novembre 2013 chez Sub Rosa, Oiseaux-Tempête nous revient avec un joli double LP, « Ütopiya », à paraître le 20 avril prochain. Oscillant entre amertume et luminosité, poursuite d'un travelling sonore réussi avec un premier titre en écoute.

Chez Oiseaux-Tempête, c’est l’expérimentation sociale et humaine qui engendre bien souvent l’expérimentation musicale. Tout part de rencontres, de voyages, et « Ütopiya? » ne déroge pas à la règle. Si la Grèce était à l’origine du premier disque, la source de ce second projet puise dans des horizons méditerranéens élargis. On y retrouve ce processus cinématographique propre à Oiseaux-Tempête, ces assemblements d’images sonores, de moments de vies, ou s’imbriquent des fields-recording, ici glanés à Istanbul, en Sicile, ou encore à Marmara. « Ütopiya? » reste dans le sillon creusé par le groupe, même si l’album se veut plus free jazz, surement dû à la présence du clarinettiste basse Gareth Davis. Parmi les onze titres, le presque éponyme Ütopiya/On Living, est un des plus marquants. On y entend G.W.Sok (ex membre de The Ex) narrer deux poèmes de Nâzım Hikmet, traduit du turc à l’anglais. Oiseaux-Tempête continue de se jouer des paradoxes dans son voyage musical transcendant et transcendé. Après le calme, revoilà la…

http://www.oiseaux-tempete.com/
Cover : Yusuf Sevinçli

En concert le 21 mars à la Péniche (Chalon s/ Saône),  3 avril à L’Aéronef (Lille) et le 24 avril au Festival Supersounds (Colmar)

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.