France Gall, ou «Fran-Fran la greluche» pour les intimes, avait déjà traumatisé et formaté toute la génération des futurs parents de la manif pour tous avec ses oeuvres aussi désinvoltes et rafraîchissantes que les petites pellicules déposées sur les vestons de nos grands-pères adorés. 

C’est dans cet esprit de candeur que s’impose comme continuum pervers le nouvel opus d’Odessey et Oracle. “Speculatio”, produit par Les Disques Bongo Joe, est un album à mi-chemin entre un jingle Arte et le fond sonore d’un massage thaï du XIXème arrondissement. Ce groupe de lyonnais, fortement influencé par l’odeur du liniment et l’univers psychédélique de Dora l’exploratrice, met en musique des textes poétiques proposés par Guillaume Médioni à l’éducation Nationale comme évaluation de fin de cycle de maternelle ou de SEGPA. Et ces contes musicaux sont principalement interprétés par les voix douces et bien perchées de Fanny L’Héritier et Alice Baudoin, dans l’inspiration du cri inter-épisiotomie poussé lors de la mise à bas.

A savoir : ces Marin Marais de l’espace utilisent des instruments actuels (viole de Gambe) et prouvent qu’une proximité quotidienne avec des trous à fric potelets et baveux (ou marmaille) est une source d’inspiration, mais aussi la cause trop fréquente d’ Interruption de Travail Temporaire (ITT).

A la fois véritable ode à l’IVG et moyen de contraception plus fiable qu’une robe Desigual, cette œuvre musicale s’accommodera parfaitement lors d’un goûter d’anniversaire, d’une kermesse, ou d’un entretien chez le juge, si vous ne souhaitez pas obtenir la garde des enfants en cas de divorce.

https://lesdisquesbongojoe.bandcamp.com/album/speculatio

4 commentaires

  1. le mec de odessey and oracle il deteste gonzai et vous lu rendais bien la pareille les gas,c’est bien les medias frenchy a deux francs six sous,que du copinage et des petites guerre de clan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.