Ne pas confondre pot belge et pop belge. Pas toujours simple lorsqu'on a affaire à un quatuor franco-belge provenant pour ¾ du plat pays, et de Perpignan pour le quart restant. Sans être le groupe de génie qu'on attend de toute manière plus vraiment, Mountain Bike a la frite. Belgium, un point de plus.

a2346359713_10Tu voudrais aimer le rock garage mais tes oreilles trouvent ça trop incisif? Tu as aimé la pop Conforama des Papas Fritas ou des Magic Numbers mais tu n’y arrives plus? Avant de virer raggamuffin et de collectionner les oeuvres complètes de Tonton David et de Shabba Ranks, fais peut-être une dernière tentative. Car il semble que Mountain Bike soit en capacité de te proposer un compromis assez idéal : l’alliance réussie d’une pop « niaiseuse » et d’un rock garage « bourrin ». Voilà de l’excellente garage-pop comme on en trouve trop peu dans des bacs de nouveautés gorgés de disques médiocres. Pas d’excitation non plus, on est pas chez Captain Beefheart, les mecs. Et ça tombe bien, puisqu’on ne nous a rien vendu de tel. La pop des vélos de montagne est efficace, mélodique, crade mais pas trop (au revoir Confo, direction l’antiquaire vintage ou le marchand de fripes branché mais pas trop), très bien composée et solidement jouée. Voilà quatre mecs qui font le job.

Après un 45 tours au compteur et deux années d’existence, Mountain Bike bénéficie donc d’un bon de sortie délivré par le label bruxellois Humpty Dumpty records. Et sort en France un premier album paru il y a quelques mois… en Belgique. A ce propos, il faudra quand même un jour qu’on m’explique ces satanées sorties en décalé dans des pays qui sont pourtant limitrophes. Rappelons à nos élites des labels qu’internet est partout. Et que n’importe quel pécore qui en a envie peut se procurer le disque en question sans attendre sa sortie au pays de Gérard Philippe. Parce que là, je n’y comprends plus grand chose. Ah si, paraît que c’est pour faciliter la promo des groupes et leurs déplacements physiques d’un pays à un autre. Tu comprends, mon gars, ils n’ont pas le don d’ubiquité et ne peuvent pas assurer la promotion du skeud en même temps dans plusieurs pays. De là à me dire que la sortie du prochain Coldplay risque de s’étaler sur plusieurs années, il n’y a qu’un pas. Et un profond ravin derrière. Bienvenue dans un monde en 3.0.

Fondé sur les cendres de formations garage qui dépotent (Thee Marvin Gays, Warm Toy Machine, Billy Joe), le quatuor franco-belge pond donc en léger différé un premier LP bourré de 11 pilules à gober sans efforts particuliers et enregistrées à Bruxelles au Snapshot Studio. Play. Piste 1 : apparemment rien de très surprenant dans cette pop qui rappellera dans ses moments les plus sucrés celle de Mac de Marco (la guitare du single I lost my hopes (In paradise)). C’est dit, avec ce disque, tu peux frôler la carie à deux ou trois reprises, mais le sac de Tagada est si bon qu’il mérite amplement la prise de risques.

Même si les quelques sommets rencontrés en chemin (le saignant Torture ou l’irrésistible Is that all about the money?) ne font pas totalement oublier ces morceaux en roue libre (Just good friends, balade de seconde catégorie entendue 1000 fois ailleurs, ou I lost my hopes, single inoffensif et surprenant comme une autoroute allemande), je me suis longuement attardé sur cette galette qui a fini par nous rattraper, moi et mon lecteur MP3. Les influences (Thee Oh Sees, Libertines, Michel Sardou…) sont là, en filigrane, mais suffisamment discrètes pour ne pas taxer ces gaillards de suceurs de roues.

Alors Mountain Bike, une équipe de porteurs d’eau? Non, car ce disque vaut bien plus qu’une écoute polie au village étape, tu l’auras compris. Ou alors c’est que je me suis mal exprimé. Voilà un petit plaisir garanti sur facture. Ne reste plus à ce combo qu’à lâcher complètement les chevaux, revenir en mode grand braquet et dépasser des Parquet Courts qui ont quand même pris quelques kilomètres d’avance.

Mountain Bike // ST // Humpty Dumpty
https://mountainbike.bandcamp.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares