Après « les agents du maussades », ces groupes porte-étendards de la France périphérique, Gonzaï passe la frontière pour faire un peu de tourisme et découvrir ces groupes italiens cachés qui mettent un énorme coup de botte dans le cul.

2 commentaires

  1. si aussi mauvais que les groupes soit disant découvert par la souterraine ,sa devrais blaire a benjamin cashera pour sur il va nous sortir en digital une compil made in italy lol

  2. …pas tort perçé… ils vont tous se mettrent a cantarer italiano j’ai déjà ‘chopper’ 3/4 singles & regrets c’est du yaourt accen_tué!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares