Pour ça, ils sont allés enregistrer le nouvel album “Myth Of A Man” dans le studio de Dan Auerbach des Black Keys, à Nashville.

Ce n’est visiblement pas pour rien que Johnny chantait Quelque Chose de Tennessee. Et ça, les Night Beats l’ont bien compris. Mais d’abord, détaillons le communiqué de presse. On parle d’un album écrit « durant une période destructive pour le groupe » et sur lequel le chanteur s’est dévoilé et a mis du sien. Un disque un peu « salvateur » en quelque sorte, à la fois à l’image du leader (vulnérable) et orienté pour donner l’impression d’un retour aux sources, aux origines de la vraie musique à Nashville. Une communication bien rodée quoique trop souvent utilisée au sein de l’industrie musicale pour réussir à duper qui que ce soit. Ce n’est pas nouveau : on joue sur la corde sensible, on dit que le disque est né d’une période tourmentée et difficile pour le groupe qui a su, malgré tout, aller de l’avant. On aurait presque la larme à l’œil.

Les Américains sont donc allés dans le studio du leader des Black Keys et se sont entourés de super musiciens (pour le côté authentique) ayant travaillé avec Aretha Franklin ou Elvis. Et ils sortent un premier extrait Her Cold Cold Heart qui fait le job, mais sans convaincre.

L’album “Myth Of A Man” est prévu pour le 19 janvier 2019 chez PIAS. 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.