Quoi, encore des rockeurs crasseux aux cheveux longs dégueulasses qui veulent envahir l’Europe avec de la musique tantrique ? Oui, c’est le cas. Ca s’appelle TAU (ce nom…) et en amont de “And the Drones of praise”, avec notamment Idris Ackamoor, et comme on s’en doute, ça ne sonne pas trop comme Ed Sheeran. Après l’écoute du titre ci-haut (Tōnatiuh, ça s’invente pas non plus), tous les dealers ont rendez-vous encens du Nature & Découvertes le plus proche de eux.

TAU // And the Drones of Praise // Sortie le 8 novembre chez Drones of Praises Records

Résultat de recherche d'images pour ""And the Drones of Praise""TAU en tournée :

05/12 : RENNES – Les TransMusicales
06/12 : ANGERS – Joker Pub
07/12 : BLOIS – Chato’do
08/12 : STRASBOURG – Pelpass

16 commentaires

  1. L’abus de Reverb est nocif pour la musique, le grand truc pour faire psyké comalépok depuis bientôt 10 ans tout noyé dedans.
    N’est pas A. Newcombe qui veut, et encore lui aussi ça devient indigeste, un coup d’épée dans l’eau quoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares