Après avoir illuminé vos écrans avec une première mixtape étrange et pénétrante, le chirurgien et couturier sonore Prieur de la Marne redescend sur terre pour un nouvel épisode sobrement intitulé "Aube Spirituelle". Si vous cherchiez encore une raison de croire en Dieu ou plus raisonnablement en Soundcloud, ne cherchez plus : on a trouvé.

Comme toujours avec Prieur de la Marne, le collage est introduit par un petit mot à lire en pleurant à l’écoute de ce nouveau bijou :

« Bonjour visiteur/lecteur de Gonzaï, salut Bester. Pour t’annoncer cet épisode intitulé L’Aube Spirituelle en référence à un obscur poète méconnu, je vais commencer par citer Patrick McGoohan dans Le Prisonnier.

« Je ne suis pas un numéro ! »

En revanche je peux bien t’avouer que je suis bien un prisonnier… à vie. Hier accro aux stupides orgies et aux abus.
Aujourd’hui en proie H24 à des lubies harassantes, esclave d’une créature imaginaire, incapable de s’affranchir de ses plus doux fantasmes ni de ses désirs les plus fous, le prisonnier que je suis encore et toujours t’adresse cette histoire (presque) vécue…
Espérant qu’à l’écoute de cet épisode, « l’univers te soit moins hideux, les instants moins lourds ».

Rappel promo : Prieur de la Marne sera l’invité du festival Latitudes Contemporaines pour le week-end « L ‘attitude Contemporaine » consacré à la joie de vivre avec Mohamed Lamouri, Puzupuzu, Healer Selecta, un bal populaire intitulé « Douce France » et une création très spéciale sur «Freaks » de Tod Browning (1932) avec la complicité de Jacqueline Chalon Sainte-Croix.

Il officiera également sur une chaise d’arbitre les 24 et 25 juin sur la côte d’Opale lors du festival La Bonne Aventure. Il sera également dj secouriste sur la plage Arte de la Route du Rock les 18, 19 et 20 aout et réserve encore pas mal de surprises dès la rentrée…

  • 42
    Partages

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.