L’année dernière, on vous expliquait pourquoi personne ne parlait du festival installé à Tournan-en-Brie. Cette année, on dit vous pourquoi il faut aller à cette 10ème édition pour souffler les bougies du DIY made in Ferme Électrique. 

Dix ans, c’est le moment de faire le bilan, calmement. De regarder un peu en arrière pour se remémorer le passé, les années galères, les premières éditions puis le début de la « professionnalisation » et, fatalement, tout ce qui va avec. Mais la Ferme Électrique n’est pas le genre de festival qui, en grandissant, ferait table rase du passé pour devenir quelque chose qui ne lui ressemble pas. L’esprit DIY que l’on retrouve au bout du RER E est toujours là et n’a pas bougé : ici, pas de bracelets cashless pour payer sa bière ou d’installation flashy hautement instagrammables, mais un décor réalisé de toute pièce par les équipes avec des matériaux de recup’ « parce que c’est donner une nouvelle vie à des objets voués à la destruction, parce que c’est gratuit et que ça nous plaît », écrit le festival dans un édito.

Une fois de plus, la programmation est une mine d’or pour voir tout ce que vous ne verrez pas ailleurs. C’est le retour de Frustration cinq ans après un premier passage, ce sont les punchlines monolithiques de Bruit Noir, ce sont les Lorrains de Le Single Blanc, c’est le spoken word de Pete Simonelli d’Enablers, ce sont les délires de Deux Boules Vanille, ce sont les turbulences de Lèche Moi, ce sont les labyrinthes soniques de Jungle et la transe d’ENOB. Le tout condensé sur deux jours.

Mais ce festival, ce sont les organisateurs qui en parlent le mieux : « Des couples se sont formés, on a eu des enfants, on a pris du ventre ou perdu des cheveux, des groupes ont splitté, d’autres sont nés, on a malheureusement perdu quelques amis, on s’en est fait de nouveaux… Mais quelques petites choses n’ont pas changé : notre équipe, notre soif de découverte, de partage, nos valeurs, et notre bonne vieille Ferme ! Alors on tient à célébrer cette décennie comme on fête chaque édition, autour d’une petite sauterie à la fois intime et accueillante, qu’on en prenne plein les oreilles, qu’on s’en mette plein la panse, et qu’on finisse sur les rotules, à se demander comme à chaque fois si on aura le courage et l’envie de faire mieux la prochaine fois ! » Le rendez-vous est pris.

La Ferme Électrique aura lieu du 5 au 6 juillet à Tournan-en-Brie. Pour fêter les dix ans, les organisateurs ont préparé une playlist aux petits oignons et ça s’écoute juste en-dessous.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares