Pour fêter l’arrivée de « Ultra Mono » qui sera dans les bacs le 25 septembre, les Anglais lâchent dans la nature le titre Grounds, plus tranchant que le rasoir avec lequel Sarkozy se rasait en 2007.

Si Joe Talbot, leader du groupe, collabore maintenant avec les artistes en vogue du moment (Jehnny Beth, Mike Skinner de The Streets, etc.), il n’a pas oublié Idles, et leur ambition de mettre le rock dans tous ses états. Pour ce troisième album, les Anglais sont d’ailleurs allés chercher Kenny Beats, LE producteur du moment capable de s’adapter à tous les styles (Nick Launay est également aux commandes, comme sur « Joy As An Act Of Resistance »). Pour le studio, c’est au mythique « La Frette » près de Paris qu’ils ont posé leurs valises, donc autant dire qu’ils n’ont pas lésiné sur les moyens. Warren Ellis des Bad Seeds a aussi participé au disque, tout comme l’ancienne chanteuse de Savages et David Yow de The Jesus Lizard. Si tout se passe comme prévu, la claque devrait être monstrueuse.

Le groupe a partagé un deuxième extrait intitulé Grounds (après Mr. Motivator) et en a profité pour annoncer trois concerts payants (oui), mais en streaming. Ils auront lieu les 29 et 30 août depuis un studio « iconique » et le prix de la place est fixé à 10 livres.

Pour anticiper l’effet du disque quand vous allez pouvoir l’écouter, la pochette est dispo juste en bas. 

6 commentaires

  1. …mauvaises odeurs pour porteurs de ‘vans’ troués…….. & cagoulés…… & non parfum&s ou au tres mauvais after chèvre……

  2. c’est le groupe qui se pointe sur scène en France et balance entre deux chansons que l’immigration est “la chose la plus précieuse”?
    D’accord .Je sais pourquoi j’irais à leurs prochains concerts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares