A quoi servent encore les clips ? Pas la peine d’appeler un ami : à rien. Il reste heureusement quelques exceptions comme ce court-métrage réalisé par les Lyonnais d’Abschaum : 11 minutes de fureur nocturne filmée en plusieurs fois, à chaque soir de pleine lune, pour un résultat parfait. Juste parfait.

Déclaration officielle du groupe pour la sortie de ce clip : « Il y a un an, nous avons commencé, sans le vouloir, à capturer la lumière radiante et l’excitation indomptée de la pleine lune. C’est devenu un rituel, une liturgie occulte, une cérémonie profane. Et depuis, douze lunes ont dansé ». Putain, c’est beau, on dirait du Calogero. Pour la musique par contre, c’est un peu comme si La Femme était passé dans un univers parallèle avec moins de snare drum et plus de kraut-psyché au fond du slip, quelque part entre Neu ! et le « Dark Side of the Moon » de vous savez qui. Dites donc, ça tombe bien, le morceau s’appelle Moon Tango. Ca n’a bien sûr rien à voir avec Les nuits de la pleine lune d’Eric Rohmer ; c’est extrait du maxi sorti voilà pile un an. Bande-son parfaite pour aller tuer des gens et gagner votre place dans Faites entrer l’accusé.

https://abschaum.bandcamp.com/album/moon-tango-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.