Chirac, Jospin, french touch… dans les années 90, il n’y avait pas de quoi rire. Mais il y avait parfois de quoi lire. La Série noire, paradoxalement, retrouvait des couleurs avec les premiers Dantec, quelques tord-boyaux comme James Ross, Harry Crews et Crumley ou des chocs comme les romans de Kem Nunn. De quoi occuper l’honnête homme au chômage (on parle des années 90, le programme d’éradication de la jeunesse sous qualifiée commençait à porter ses fruits).

Derrière ces livres, un éditeur, ancien critique littéraire, fondu de polar comme d’Isaac Babel : Patrick Raynal. Pour le Gonzai Club, le Grizzly des lettres remonte jusqu’aux racines du noir et même au-delà. C’est le moment de se remettre au bourbon. Au moins pour une heure.

Patrick_Raynal_2

2 commentaires

  1. tres bonne interview, du bon boulot messieurs…
    Une ralerie quand meme,; la musique de fond pendant l interview,pas indispensable ou alors a une volume moindre…
    Ou alors vous etes des mutants, qui mettez des interviews en fond sonore lorsque vous ecoutez de la musqique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.