Forcément, quand vous choisissez de nommer votre groupe en hommage à la célèbre école à laquelle on doit les bases de la cybernétique, toute tentation du facile est exclue. En marge de tous les systèmes depuis 3 décennies, le groupe français Palo Alto revient aujourd’hui avec “Difference and Repetition”, un dixième album à découvrir dès maintenant ci-dessous, et qui devrait ravir les nostalgiques de cette époque où la France underground des seventies utilisait le rock comme un tube à essais.

Au programme : 4 titres hantés par la science fiction avec notamment les collaborations d’Alain Damasio, Richard Pinhas, Rhys Chatham et Thierry Zaboizeff (ex-Art Zoyd). Soit une certaine idée de la Dream team expérimentale encore actif dans les soubassements de la musique actuelle. Un point de ralliement : Gilles Deleuze, à qui l’album est dédié. En résulte l’une des expériences les plus aventureuses de 2020; cette année où le mot inconnu n’a jamais fait autant peur. Ici, c’est l’inverse : “Difference and Repetition” creuse l’oeuvre de Brian Eno, Soft Machine et toute la clique oubliée des soldats tombés pour la patrie (Ptose, Heldon, Besombes & Rizet, Bernard Szajner, et plus récemment Etienne Jaumet). La suite est une succession de notes accrochées dans l’espace et qui encourageront on l’espère les plus curieux à découvrir l’oeuvre solo de Laurent Pernice. Bon voyage.

L’album sort ce 15 octobre sous la forme d’un double LP sur le label belge Sub Rosa.
https://www.subrosa.net/en.html

Palo Alto - Difference And Repetition - Indiepoprock

3 commentaires

Répondre à appelle moi si tu es rentrée de chez elles Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares