Les Eagles Of Death Metal sont fabuleux. Après trois mois de pathos et de post instagram à nous faire sangloter, la bande de Jesse Hugues vient d'annuler la suite de sa tournée européenne pour une tendinite. Fini de jouer, maintenant, tout le monde descend.

On n’y avait presque cru à cette émotion palpable et tout ces trucs qui ne le sont pas : l’énergie du rocknroll, la communion avec le public, la paix, l’amour, le Death Metal. On pensait même qu’un défenseur de la NRA pouvait nous apparaître comme un repenti, nous faire son numéro de cirque sur le fait que l’on puisse porter une arme, la larme à l’œil. Dylan a dit un jour un truc pas trop con à ce sujet : “La paix, c’est le temps que tu prends à recharger ton arme.” Les amoureux du rock réconciliés entre mainstream et underground peuvent cesser la farandole, Jesse hugues vient de dégainer son colt et tire à l’aveuglette.

C’est donc ça, vendre son âme au diable.

Au levé de rideau, le 16 février dernier, EODM entame son concert à l’Olympia avec Dutronc, il est 5 heures, Paris s’éveille. Une mise en scène de mauvais goût que l’on s’était abstenu de commenter dans une salle inespérée pour eux avant les attentats, soyons clairs. Mais désormais, le groupe (ou son entourage) semble les yeux plus gros que le ventre et Jesse Hugues a retourné sa veste doublée de vison que lui avait offert Bono un soir de décembre à Bercy. Sept concerts plus tard et une apparition au Brit Awards aux côtés de Justin Bieber et Coldplay, la mascarade prend fin et le groupe envoie un communiqué, d’abord aux salles de concerts programmées sur la suite de la tournée, puis sur Facebook : “Les Eagles Of Death Metal sont contraints d’annuler le reste de leur tournée européenne en raison du tendon déchiré du doigt du fondateur Jesse Hughes. Hughes a essayé de continuer à jouer malgré la blessure mais les docteurs l’ont informé que la seule façon de correctement le guérir est d’arrêter de jouer maintenant, sans quoi il risque d’empirer sa blessure et de devoir annuler plusieurs semaines de spectacles.” Une tendinite donc, et un repos forcé. Jesse Hugues ajoute : “Je suis dévasté que nous ne puissions pas continuer ce qui a été un retour bouleversant en Europe, mais je dois être soigné afin que nous puissions ainsi continuer à jouer du rock dans ce beau monde, y compris revenir en Europe encore plus forts cet été“. Tu m’étonnes.

screenshot-www facebook com 2016-02-26 13-29-09
Plus dure, plus rapide, plus forts, plus d’oseille

Il y a quelques années, j’assistais à un concert d’un groupe garage qui a aujourd’hui disparu, les Morningtones. Ça jouait fort, ça jouait vite et le plus souvent devant moins de 100 pelés. Le chanteur martelait sa Les Paul au point de se tailler les doigts sur les cordes, envoyant des giclées de sang partout. Le groupe était payé en bière. Les Eagles of Death Metal n’ont pas l’intention de prouver au monde qu’ils sont un vrai groupe de rock mais plutôt de s’attaquer aux pétrodollars s’ils en avaient l’opportunité. Car derrière cette malheureuse tendinite pourrait bien se cacher une réalité : ne plus s’emmerder avec des salles dont les jauges dépassent rarement les 1 500 places et dont les cachets n’ont pas été renégociés. Selon Christian Allex, directeur artistique de la Smac Paloma et programmateur du Cabaret Vert, c’était en tout cas le deal passé avec X-Ray touring, le tourneur du groupe : le cachet reste le même qu’avant les attentats, du moins sur les dates qui étaient déjà prévues avant. Seulement, aujourd’hui les choses ont changé et les EODM sont demandés partout.

“La tendinite, elle est dans sa tête”

Ils ne feront pas les dates françaises déjà annulées une première fois en décembre (Lille et Nîmes) et rentrent aux Etats-Unis avant de repartir pour une quarantaine de dates (en Amérique du Sud, en Australie, au Canada), puis reviendront en Europe cet été pour se payer les gros festivals. Christian Allex, les EODM il les a fait jouer en France à plusieurs reprises, aux Eurockéennes notamment. En septembre 2015, trois mois avant les attentats, il fait une offre au tourneur du groupe pour le festival du Cabaret vert qui aura lieu en août 2016. Il n’a la confirmation qu’en janvier dernier. Il explique : “Quand on les a annoncé, la presse locale dans les Ardennes nous a tapé dessus en disant qu’on était des profiteurs. Il y a quelque chose de malsain autour du groupe aujourd’hui. Ce sont des artistes, pas des mathématiciens, ils réagissent au feeling. A mon avis la tendinite, elle est surtout dans sa tête.” Pour le moment, aucune annulation du Cabaret Vert dont la jauge est estimée à 23 000 spectateurs en moyenne. Ce qui laisse deviner le montant du cachet, comparé à des salles comme la Smac de Paloma à Nîmes (1 500 places) ou le Splendid à Lille (1200 places).

Mais quand le soufflé retombera et que les selfistes attirés par le sang chaud auront trouvé un autre cadavre encore frétillant, que restera t-il des “fans” de la première heure, ceux pour qui les Eagles of Death Metal ne sont rien d’autre qu’un groupe marrant à mettre sur une playlist pour soirée marrante ? L’argent est peut-être roi, mais la crédibilité ne s’achète pas.

8 commentaires

  1. Vu hier en Belgique (Forest National) et ce groupe n’est pas seulement que “marrant”… L’appât du fric me fait aussi gerber mais je vous prie de croire que j’ai pris une claque dans la gueule durant ces deux heures de vrai rock’n roll ! God saves the EoDM (ça plairait à Jess! 😉

  2. Alors franchement j’peux dire que je sens bien que sur le fond, c’est clair qu’ils risquent de capitaliser là-dessus.
    Mais d’un autre côté, je reste basique: je joue aussi de la guitare et j’ai eu une tendinite au petit doigt. Et bien plier la main, c’était impossible, juste impossible, même tenir un verre c’était dur.
    Donc voilà, juste pour dire que s’il en a vraiment une, et bien c’est clair qu’ils ne peuvent qu’annuler. Mais qu’ils en profitent pour remonter les enchères, ça…l’argent n’a pas d’odeur

  3. Bien Larabee ! M. baptiste, mis à part qu’il vous faudrait revoir votre orthographe, je tiens à vous dire que c’est un article de merde que vous avez pondu là ! Je ne suis pas fan des EODM mais s’il y a une tendinite, il est évident que le repos s’impose, puis s’ils ont une tournée en Amérique, elle était sans doute déjà prévue avant l’estimation du temps nécessaire pour la soigner, cette tendinite, non ? Seriez-vous un musicien frustré ? Car c’est toute l’impression que vous me donnez.

  4. Hier en concert une blonde à pendentif satanique qui me tord le bras pour me faire lâcher ma cigarette, ahah. On en est là avec la liberté.
    Les EODM sont une putain de cible autant qu’une cible de putain.Pigé?
    Caresses ma liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares