Les panzers sont de sortie, l’Entreprise avance en rangs serrés, prête à défendre son nouveau bébé estampillé « vive la francophonie » en bombardant la boite mail de tous les journalistes de France et de Navarre.

Trait d’union entre onirisme cauchemardesque et synth-pop de stade, Dvek remplit son rôle de single, succédant ainsi à Ravi, et offre un confortable puits de lumière sur la mythologie surréaliste des Blind Digital Citizen. Les rouages sont maitrisés, l’écriture est soignée, l’humeur est à l’hyperbole épique, au romantisme infantile… aucun doute, on est devant une man-œuvre de grande ampleur. Si t’as loupé l’info camarade « Premières vies » sortira le 89ème jour du calendrier grégorien. Par contre Houston – on ne sait pas vraiment à qui s’adresser, autant le dire tout sec, on a un peu regretté ce sempiternel clip tout en fractales. Franchement, Absit invidia verbo, c’est très laid.

Blind Digital Citizen // Premières Vies // Entreprise, sortie le 30 Mars 2015

Sans-titre-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares